1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Dernier adieu à Nelson Mandela

Plus de 150.000 Sud-Africains se sont recueillis cette semaine devant la dépouille de Nelson Mandela à Pretoria. L'ancien président sud-africain et prix Nobel de la Paix sera inhumé dimanche dans son village, Qunu.

Les Sud-Africains étaient nombreux à adresser leurs adieux à leur héros

Les Sud-Africains étaient nombreux à adresser leurs adieux à leur héros

La foule était nombreuse a vouloir dire adieu à « Madiba » à Pretoria, avant que sa dépouille ne soit tranférée samedi dans la province du Cap oriental. Le cercueil de Nelson Mandela était exposé de mercredi à vendredi jours au siège de la présidence, l'Union Buildings. Dimanche, à l'issue d'une cérémonie officielle, l'inhumation de Nelson Mandela sera strictement réservée à la famille, comme l'a fait savoir le gouvernement sud-africain.

Pas un saint mais un homme ordinaire

Ahmed Kathrada a été emprisonné pendant 26 ans avec Nelson Mandela

Ahmed Kathrada a été emprisonné pendant 26 ans avec Nelson Mandela

Ahmed Kathrada, ami et compagnon de détention de Nelson Mandela, est enchanté la ferveur que le décès du combattant de la liberté suscite, en Afrique du Sud et ailleurs. Mais il ne souhaite pas qu'on n'en fasse un saint, un mythe déconnecté de la réalité :

« J'ai 84 ans et je n'ai jamais vu cela. Le monde entier est en deuil de lui. Cela n'est jamais arrivé avant avec quelqu'un. Cela montre la stature de Madiba. Mais une chose qui le mettait le plus dans l'embarras, c'est quand on le considérait comme un saint. Il a toujours dit qu'il était un homme ordinaire, avec des défauts que les gens doivent connaitre. Une chose que j'ai remarquée est son orgueil. Quand il était recherché par la police et a refusé de se raser, c'était par vanité. »

La politique reprend le dessus en Afrique du Sud

Des milliers de personnes ont fait la queue pour présenter une derner hommage à -Nelson Mandela

Des milliers de personnes ont fait la queue pour présenter une derner hommage à -Nelson Mandela

L'avocat de Nelson Mandela et combattant des droits de l'homme George Bizos a critiqué, jeudi soir lors d'une conférence à l'université de Johannesburg, « les dirigeants politiques qui blaguent quand ils affirment suivre les traces de Mandela, alors que ce dernier donnait un tiers de son salaire à des œuvres charitables ». Il n'a nommé personne, mais il faisait sans doute notamment allusion au président Jacob Zuma, qui a dépensé plus de 20 millions d'euros de deniers publics dans sa résidence privée au Kwazul-Natal. George Bizos précise :

« Ils disent tous qu'ils sont démocrates, qu'ils respectent la Constitution, qu'ils suivent les traces de Monsieur Mandela. Il y en a qui le disent mais ils ne le croient pas et n'agissent pas en ce sens. Cela préoccupe ceux qui ont œuvré pour avoir un Etat juste et égalitaire que nous n'avons pas atteint. Il y a des gens corrompus qui ne pensent qu'à s'enrichir et ne se préocccupent pas du bien être de la grande majorité de la population du pays. Vous savez l'avidité est un phénomène courant quand il y a un changement fondamental et que les gens aspirent à avoir les mêmes privilèges que leurs oppresseurs détenaient. »

Nelson Mandela s'est éteint le 5 décembre dernier à l'âge de 95 ans, suite à une longue infection pulmonaire.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !