1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Dernière ligne droite aux USA

La convention démocrate a pris fin avec un discours du président sortant Barack Obama. Ce dernier a officiellement eté investi par les délégués de la convention démocrate à Charlotte, dans l'État de Caroline du Nord.

Le président sortant affrontera donc le républicain Mitt Romney le 6 novembre prochain. Dans un discours fort applaudi à l'issue d'une soirée émaillée d'interventions de diverses personnalités du monde politique et du spectacle, Barack Obama a expliqué aux électeurs qu'ils avaient le choix entre « deux voies fondamentalement différentes, deux visions d'avenir différentes ».

US Wahl Barack Obama Parteitag

Obama en famille. Sa femme Michelle est un soutien de poids

Le président sortant s'est montré dynamique et fier de ce qu'il a réalisé au cours de son mandat :

« Il y a quatre ans, j'avais promis de mettre fin la guerre en Irak. Nous l'avons fait. J'avais promis de nous concentrer sur les terroristes qui nous ont attaqués le 11 septembre. Nous l'avons fait. Nous avons brisé l'élan des talibans en Afghanistan et, en 2014, notre plus longue guerre sera terminée. Une nouvelle tour s'érige au cœur de New York, Al-Qaïda est sur le chemin de la défaite et Oussama Ben Laden est mort. »

Selon un récent sondage, le républicain Mitt Romney devance d'un point Barack Obama dans les intentions de vote (45% contre 44%). La bataille n'est donc pas gagnée d'autant plus qu'à deux mois du scrutin, le contexte économique est morose, avec un taux de chômage de 8,3% - un taux élevé pour les USA - et une dette publique qui se chiffre à pas moins de 16.000 milliards de dollars.

US Election nicht im Karussell verwenden!

Barack Obama et son rival Mitt Romney

Le président sortant en est conscient, aussi il a insisté sur le fait qu'il faudra s'armer de patience et qu'il faudra plus que quelques années pour résoudre les problèmes qui se sont accumulés depuis des décennies. Barack Obama a mis en doute la volonté des Républicains de poursuivre des réformes sociales et a par ailleurs ironisé sur le manque d'expérience en politique étrangère de son rival Mitt Romney.

Le président sortant a également formulé les objectifs de son prochain mandat en cas de réélection : création d'un million de nouveaux emplois d'ici fin 2016, doublement des exportations américaines d'ici 2014 et réduction de moitié des importations de pétrole d'ici à 2020. Toutefois, Barack Obama n'a pas expliqué comment il comptait réaliser ces objectifs.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !