1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Demi-finale troublée à Malabo

Les Black Stars ont dominé la Guinée Equatoriale par 3-0 mais le match a été interrompu à une dizaine de minutes de la fin suite à la colère des supporters équato-guinéens, qui s'en sont pris aux fans du Ghana. Reportage

La police anti-émeute escorte les officiels du match

La police anti-émeute escorte les officiels du match

La sirène des chars anti-émeute sur fond de ronflements d'hélicoptère se mêlent aux sirènes d'ambulance. La police et la gendarmerie sont entrées en action, après avoir observé sans réagir depuis la première mi-temps, les débordements des supporters du Nzalang nacional de Guinée Equatoriale. Nous sommes au Stade de Malabo jeudi soir, respirant du gaz lacrymogène à plein poumons. La demi-finale de la trentième édition de la Coupe d'Afrique des nations de football commencée à 20 heures, heure locale, tourne court alors que la seconde partie se joue. Derrière un mur de la tribune B, un membre de la délégation du Ghana se réfugie et se fait passer pour un Nigérian, de peur d'être lynché :

«Mon cher frère, voici une situation que nous ne désirons pas. Vous comprenez. Le football, c'est une compétition qu'un pays a à gagner. Ce n'est pas la guerre. C'est un jeu. »

Après les incidents, le match a pu se poursuivre durant trois minutes pour valider la victoire du Ghana

Après les incidents, le match a pu se poursuivre durant trois minutes pour valider la victoire du Ghana

Le Gabon dans le viseur des Equato-guinéens

Des jeunes comme des adultes en tricots rouge, couleur de l'équipe nationale de Guinée Equatoriale, reviennent pour défier les forces de l'ordre et l'hélicoptère qui pulvérise depuis le ciel. Les projectiles constitués pour la plupart de canettes de bière et de bouteilles d'eau, continuent de tomber sur la main courante, et parfois sur les têtes des supporters ghanéens qui ont quitté les gradins pour se regrouper sur une largeur derrière les buts. Même les joueurs du Nzalang n'arrivent pas à calmer leurs supporters :

« Celui qui a gâté le match, c'est l'arbitre gabonais, parce que le Gabon avait une rancune contre nous. Vous m'entendez ? Il ne fallait pas laisser un arbitre gabonais arbitrer cette rencontre, parce que nous les avions battus. »

Les milliers de supporters du Nzalang sont dispersés pendant que l'arbitre Eric Otogo Castane, tente de faire continuer le match pour les quelques minutes qui restaient. Il y parvient, et le Ghana passe en finale en battant la Guinée Equatoriale par 3 buts à 0.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !