1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

De nombreux points d'interrogation après l'attentat contre le Borussia Dortmund

Les auteurs de l'attaque de mardi soir à Dortmund ne sont toujours pas connus. Les suspects interpellés n'étaient pas liés à l'affaire.

Les enquêtes se poursuivent après l'attentat qui a visé le bus de l'équipe de football Borussia Dortmund, mardi soir. Trois explosifs professionnels ont detonné au passage du bus qui se rendait au stade pour un match.

Un Irakien a été interpellé hier puis mis hors de cause par les autorités allemandes. Mais le procureur fédéral a lancé un mandat d'arrêt contre lui pour son appartenance supposée au groupe "Etat islamique" dans son pays d'origine en 2014 et 2015. Un deuxième suspect, un Allemand de 28 ans, a éte mis lui aussi hors de cause.
 

Fausse piste islamiste?

Après la découverte sur les lieux de l'attaque, en trois exemplaires, d'une lettre rédigée "au nom d'Allah", les enquêteurs s'étaient orientés rapidement vers la piste islamiste, a mais d'autres hypothèses restent d'actualité. Selon Ralf Jäger, le ministre de l'Intérieur de la région Rhénanie du nord-Westphalie, "Il peut s'agir d'extrémistes de gauche, d'extrémistes de droite, de fans violents ou d'islamistes". 
D'autres questions restent également en suspens : on ignore notamment si d'autres suspects sont dans le collimateur de la police. De même n'a-ton encore aucune information précise sur le type d'explosif qui a été utilisé. 
 

Fußball Bundesliga Bayern München - Borussia Dortmund Marc Bartra (picture-alliance/SvenSimon/O. Haist)

Marc Bartra a été blessé dans les explosions

Les critiques d'Angela Merkel

Sur le front politique, la chancelière Angela Merkel a jugé que la lutte antiterroriste en Allemagne était handicapée par le fédéralisme, avec des régions trop laxistes, à son avis. Elle a cité explicitement la Rhénanie du Nord-Westphalie, en regrettant que la police ne puisse y contrôler des personnes dans la rue qu'en cas de soupçon précis. La police relève en effet des communes et des régions (Länder), en Allemagne. "Malheureusement, il y a des lois très différentes dans les différents Länder", a estimé la chancelière. 

Quant au joueur blessé lors de l'attaque, Marc Bartra, il restera indisponible pendant quatre semaines.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !