1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

De Nankin à Senkaku, des relations difficiles entre Pékin et Tokyo

Les îles Senkaku-Diaoyu continuent d'envenimer les relations entre la Chine et le Japon. Un bras de fer diplomatique qui prend une tournure particulière ce 13 décembre, date anniversaire du massacre de Nankin.

default

Patrouilleurs chinois au large des îles contestées

La ville de Nankin, dans le sud de la Chine, est prise par l'armée nippone le 13 décembre 1937 lors de seconde guerre sino-japonaise. La "capitale du sud" - c'est ce que signifie littéralement Nankin - devient ce jour-là et dans les jours qui suivent le théâtre d'un abominable massacre.

Les soldats de l'armée impériale japonaise tuent avec détermination et sans pitié plus de 200.000 civils - hommes, femmes, enfants - et les soldats désarmés. Jusqu'à 80.000 femmes et enfants sont violés par la soldatesque. Maison après maison, rue après rue... Et très peu d'habitants ont échappé à l'horreur.

Bildergalerie chinesisch-japanische Beziehungen Nanking Massaker

Des soldats japonais enterrent des Chinois encore vivants (photo authentifiée après la découverte en 2008 au Japon d'une autre photo montrant la même scène)

Des chiffres énormes, mais contestés

Il faut dire que si le massacre est un fait historique indéniable, le nombre exact des victimes reste un sujet de controverse entre les deux pays voisins. Au Japon même, la population minimise ou ignore même ce qui s'est passé à Nankin. Nationalistes japonais et historiens révisionnistes parlent de chiffres exagérés, certains même nient carrément les crimes de guerre commis alors par l'armée japonaise. Ce phénomène n'est pas unique, on le connaît déjà en ce qui concerne par exemple l'Holocauste, les massacre des Khmers Rouges (au Cambodge) ou, dans un passé plus récent encore, le génocide au Rwanda.

Il faut rappeler aussi que la plupart des rapports militaires sur les évènements de Nankin ont délibérément été détruits après la défaite du Japon en 1945.

Japan Truppen China

Troupes japonaises en Chine (1938)

Mais le Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient avance le chiffre de 200.000 morts à Nankin. La Chine, elle, parle officiellement de 300.000 victimes.

Tensions toujours vives autour des îles Senkaku

Le rachat à l'été 2012 par le gouvernement japonais d'îlots disputés en mer de Chine orientale, à une famille privée nippone, a ravivé les tensions avec la Chine. Pour Pékin, ces îlots sont chinois et ce jeudi même un avion chinois a survolé le petit archipel, ce que le Japon a immédiatement dénoncé comme une violation de son espace aérien.

Après l'incident, l'armée japonaise a fait décoller huit chasseurs F-15. Les autorités japonaises ont ensuite annoncé que l'avion chinois avait quitté la zone. Le ministre chinois des Affaires étrangères a estimé pour sa part que le Japon devait cesser ses incursions dans son espace aérien et dans son espace maritime autour de l'archipel disputé.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !