1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

De glacial à tiède

La presse commente la première visite de Barack Obama en Israël. Il est aussi question de la crise économique à Chypre alors que ses dirigeants négocient actuellement avec la Russie pour obtenir un soutien financier.

Contrairement à son premier mandat, Barack Obama a choisi cette fois de se rendre en Israël et de s'y rendre rapidement, remarque la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il faut croire que l'importance et la portée symbolique de cette visite est telle que le président a décidé de s'arranger avec le fait que les Américains n'ont actuellement rien à proposer concernant le Proche-Orient. Bien-sûr, ajoute le journal, il y a le conflit syrien, la menace iranienne. Mais peut-être qu'il s'agit d'abord et avant tout de renforcer le plus important, à savoir l'alliance éternelle entre les Etats-Unis et Israël.

Pour die Welt, Barack Obama n'a pas de grand projet en ce qui concerne sa politique étrangère. Dans deux ans, il devra se lancer dans la bataille des élections de mi-mandat qui permettent de renouveler les élus du Congrès américain. Son objectif numéro un est de chasser les Républicains de la Chambre des représentants. Or, ce n'est plus avec des guerres qu'on remporte aujourd'hui un scrutin aux Etats-Unis.

Zypern Bankenkirse Proteste am 19.03.2013

La colère gronde à Chypre

Die Welt s'intéresse également en Une à la partie de poker qui se joue actuellement à Chypre. La petite île méditerranéenne a beau être au bord de la faillite, son gouvernement tente quand même de jouer avec le feu pour effrayer ses partenaires européens et ainsi tenter d'obtenir un meilleur compromis. Pour la partie en cours, Chypre a décidé de tirer la carte russe pour rappeler à l'Europe l'importance stratégique de l'île. Une importance bien réelle mais les autorités semblent malgré tout oublier que cette carte fait partie d'un mauvais jeu. Si Chypre venait à sombrer, rien ne prouve pour le moment que cela entraînerait des conséquences importantes pour le reste de l'Europe. La crise chypriote ne met pas l'Europe en danger, affirme également la Süddeutsche Zeitung.

Un mot pour finir sur ce que die Tageszeitung appelle le "miracle du Guatemala" ou le procès à l'encontre d'Efrain Rios Montt qui a débuté mardi. Pour la première fois en Amérique du Sud, un ancien dictateur, militaire de surcroit, doit répondre de ses actes devant la justice. Il est notamment poursuivi pour génocide contre des populations indiennes dans les années 1980. Selon le journal, si ce procès a lieu, c'est grâce à l'alliance d'une institution unique et d'une femme courageuse. Depuis 2006, les Nations Unies soutiennent en effet une commission internationale contre l'impunité au Guatemala. Des avocats casques bleus si l'on veut. Fin 2010, cette commission s'est associée avec Claudia Paz y Paz. Un procureur général qui pour une fois essaie de mettre sa fonction au service des victimes. Ce procès pourrait bien servir d'exemple pour d'autres pays de la région.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !