Dangereuse rivalité entre l′Inde et le Pakistan | International | DW | 16.04.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Dangereuse rivalité entre l'Inde et le Pakistan

Courses aux armements en Asie. L’Inde et le Pakistan dépensent des milliards pour muscler leurs arsenaux nucléaires. La compétition dure depuis presque 40 ans et rien ne l’arrête.

Parade militaire à Islamabad

Parade militaire à Islamabad

Le montant est colossal. D'ici 10 ans, l'Inde va dépenser 120 milliards de dollars pour moderniser son armée et son arsenal nucléaire. Elle va notamment se doter de sous-marins capables de lancer des missiles nucléaires. En face, le Pakistan tente de maintenir une force de dissuasion. Le pays possède une centaine de têtes et augmente son arsenal. Cette compétition inquiète Maria Sultan, directrice du Sassi, un centre de recherche spécialisé dans les questions nucléaires. Pour elle, si l'Inde et le Pakistan devaient entrer en guerre, le conflit déraperait immédiatement :

« La prochaine guerre en Asie du Sud sera une guerre nucléaire. L'armée pakistanaise ne tiendrait pas plus de trois semaines face à son homologue indien car nous sommes beaucoup moins nombreux. »

L'Inde teste sa première bombe en 1974. Le Pakistan, persuadé que son voisin cherche à le dominer, se lance à corps perdu dans la quête de la bombe. Au début, les Etats-Unis font pression pour  bloquer le programme. Mais dans les années 80, Washington ferme les yeux. L'URSS occupe alors l'Afghanistan et les Américains ont besoin d'Islamabad pour armer la résistance afghane. Quand les Soviétiques quittent le pays en 1989, les Etats-Unis prennent des sanctions. Mais il est trop tard. En 1998, l'Inde procède à cinq essais nucléaires. Islamabad riposte et effectue six tests immédiatement après. Aujourd'hui, pour maintenir sa capacité de dissuasion, l'armée pakistanaise modernise son arsenal avec l'aide de la Chine.

« Le Pakistan veut se doter d'armes nucléaires plus sophistiqués, avec des missiles plus précis, à plus longue portée et capable de voler très bas pour échapper aux radars indiens. Tout ça coûte des millions de dollars alors que nous sommes le pays le plus pauvre de la région. Donc l'Inde et le Pakistan doivent amorcer une détente nucléaire. »

Mais pour les industriels occidentaux et russes, qui fournissent à l'Inde ses technologies militaires, les enjeux financiers sont trop importants. Et à Delhi, la montée en puissance de l'armée chinoise inquiète le gouvernement qui ne veut pas se laisser distancer.

Auteur : Emmanuel Derville, correpondant à Islamabad
Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !