1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

REVUE DE LA PRESSE

"Désolés pour ce monde, les enfants!"

Les journaux allemands relaient le désarroi et la tristesse qui règnent après l'attentat de Manchester. Ils évoquent aussi les perquisitions qui ont eu lieu dans une dizaine d'usines du constructeur automobile Daimler.

UK Gedenkveranstaltung in Manchester (Reuters/P. Nicholls)

"Nous n'avons pas peur" peut-on lire sur le panneau, lors d'un hommage aux victimes

A la Une de presque tous les journaux allemands : des photos d'enfants, hagards, dans les bras de leurs parents. Des enfants auprès desquels le Berliner Kurier tient à s'excuser. "Désolés pour ce monde" titre ce quotidien de Berlin, qui précise : "nous ne sommes pas responsables du fait qu'une folie meurtrière ait semé l'effroi et la peur là où il y aurait dû avoir du bonheur et de la confiance. Nous ne sommes pas responsables de cette haine profonde. Et pourtant nous voulons nous excuser, poursuit le journal. Pour pouvoir commencer à faire ce qui relève de notre responsabilité : vaincre le terrorisme, et rendre ce monde meilleur."

Le Tagesspiegel souligne également que cet attentat touche, au-delà des victimes à proprement dites, des millions d'enfants et d'adolescents de par le monde. C'est le calcul perfide des terroristes, écrit le quotidien.

Deutschland Vorbereitungen zum 36 evangelischen Kirchentag (picture alliance/dpa/R. Hirschberger)

Les préparatifs de la 36ème Journée de l'Eglise protestante à Berlin

Des jeunes gens au soleil arborant le foulard du Kirchentag, la Journée de l'Eglise protestante, qui rient, qui chantent, qui prient : cette année encore, cet évènement va fournir de belles images aux médias, affirme die tageszeitung, la taz. Et on se prend à rêver: pourquoi est-ce que ce n'est pas toujours ainsi? Et la réponse est cinglante : la réponse, ce sont ces images qui nous poursuivent depuis lundi soir, des morts, des blessés, des gens sous le choc. Pourtant il faut préserver ce rêve d'un monde meilleur, car, pour la taz, c'est lui qui nous donne de la force.

Les journaux commentent par ailleurs les perquisitions qui ont eu lieu dans les locaux de Daimler

Deutschland Duchsuchungen bei Daimler Konzenzentrale in Stuttgart (Imago)

Le constructeur automobile est visé par une enquête du parquet de Stuttgart

Le constructeur automobile est soupçonné de fraude sur les émissions polluantes de ses voitures et la taz se demande si l'enquête menée par le parquet de Stuttgart ne va pas entraîner l'entreprise dans la même crise que celle que connaît Volkswagen. Et le journal de rappeler que les aveux d'ingénieurs du groupe allemand concernant le trucage de moteurs diesel l'ont entraînée dans la tourmente.

Cela aurait pu être pire, affirme la Süddeutsche Zeitung. Les perquisitions auraient pu avoir lieu, comme pour Audi il y a deux mois, le jour de la conférence de presse annuelle. Pour Daimler, elles se sont déroulées un jour de semaine, un jour normal. Mais les bonnes nouvelles s'arrêtent là, commente le journal de Münich. Car l'enquête est énorme, et avec ces razzias, le "dieselgate" prend une tout autre dimension.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !