1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Désaccord entre Trump et l'UE sur l'Iran

La presse allemande revient sur les élections qui se sont déroulées dimanche en Allemagne et en Autriche. Mais un autre sujet se dégage également: l'annonce des Etats-Unis de se retirer de l'accord nucléaire avec l'Iran.

„Rien n'unit autant qu'un ennemi", titre la Süddeutsche Zeitung. Le journal commente ainsi la quasi unanimité dans laquelle les Etats du Golfe ont applaudi au même titre qu'Israël, le refus du président des Etats-Unis d'accorder une nouvelle certification à l'accord sur le nucléaire iranien. À l'opposé, les chefs d'Etat et de gouvernements européens ont, eux, réagi avec inquiétude, fait constater la Süddeutsche. Que ce soit le Français Emmanuel Macron, la Britannique Theresa May ou encore l'Allemande Angela Merkel, tous ont certes évité de critiquer directement Donald Trump. Mais le fait qu'ils se soient au moins exprimé publiquement est, selon le journal, un indice de la profondeur de leur inquiétude.

Et la Frankfurter Allgemeine Zeitung d'enchaîner : la décision sur l'Iran met de nouveau à l'épreuve le partenariat transatlantique. Il faudra beaucoup d'efforts diplomatiques pour surmonter le ton donné par le nouveau locataire de la Maison blanche. La Frankfurter Allgemeine suggère que les partenaires européens se mettent ensemble pour protéger l'accord nucléaire iranien tout en essayant d'empêcher l'Iran de se procurer l'armement balistique.

 

L'Autriche vire à droite


Décidément, le vent du changement ne souffle pas que sur les relations transatlantiques. L'Autriche s'apprête à entrer dans une nouvelle ère politique après la victoire dimanche du jeune conservateur Sebastian Kurz aux législatives. "Une révolution appelée Kurz” titre la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La révolution, c'est que le parti vire à droite avec une ligne encore plus conservatrice que celle ayant prévalu jusqu'ici.

die tageszeitung, pas du tout surprise, croit connaître le secret de la victoire de Sebastian Kurz. Ce n'est rien d'autre que son discours populiste : stopper l'immigration, fermer la route de la Méditerranée. Même si une partie de l'électorat autrichien a dû s'agacer de cette réthorique, les résultats de ces élections signent l'encrage de la droite autrichiene, commente die tageszeitung.

 

Les sociaux démocrates allemands ont le sourire

 

Victoire pour les conservateurs autrichiens, échec pour les conservateurs allemands. La taz accompagne les résultats des élections régionales en Basse-Saxe, dans le nord de l'Allemagne, avec le portrait du patron régional des sociaux-démocrates, Stephan Weil. Le journal décrit un homme proche du peuple, qui a les pieds sur terre, qui réfléchit avant d'agir et qui apparaît en public en train de manger de la saucisse et des frites comme tout le monde. C'est le contraire de Bernd Althusmann. La tête de file des conservateurs allemands n'a tissé aucun contact avec l‘électorat selon La Neue Osnabrücker Zeitung. Absent durant la campagne électorale, il n'a pas vraiment montré un état d‘esprit favorable au changement, tranche le journal.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !