1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Dérives xénophobes dans l'Est de l'Allemagne

Les dérives xénophobes des derniers jours en Saxe, dans l'est de l'Allemagne, sont un thème largement commenté par les journaux allemands qui expriment tous leur indignation.

"La honte de Saxe", titre ainsi le quotidien de Berlin die taz, qui se montre scandalisé après plusieurs incidents, dont l'incendie d'un foyer pour réfugiés à Bautzen survenu dans la nuit de samedi à dimanche sous les acclamations de groupes farouchement opposés à l'arrivée de migrants.

Symbolbild Flüchtlingsgegner Pegida AFD Rechte

Manifestation contre l'immigration à Erfurt dans le Land de Thuringe

"De nouveau on se réjouit quand ça brûle" en Allemagne, déplore de son côté un autre quotidien berlinois, la Berliner Zeitung. Des dizaines de personnes ont même gêné l'intervention des pompiers.

Bautzen Brandanschlag auf geplantes Flüchtlingsheim

A Bautzen, un bâtiment rénové devant servir de foyer de réfugiés à partir de mars, a été ravagé par un incendie criminel.

Quelques jours avant cet incendie de Bautzen, un car de réfugiés arrivant dans un autre foyer, à Clausnitz toujours en Saxe, avait été accueilli par une centaine de manifestants xénophobes très remontés. Les images d'un policier évacuant de force un adolescent du car ont ajouté à la polémique.

Deutschland Pegida

En Saxe, dans l'est de l'Allemagne, le mouvement Pegida (Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident) manifeste régulièrement à Dresde

"Oui, ces images sont odieuses, abominables !" relève la Süddeutsche Zeitung: "une foule haineuse devant un foyer de réfugiés, des hommes, des femmes et des enfants angoissés dans un bus, des policiers désemparés, ou bien des badauds ivres en liesse devant un foyer de réfugiés en feu… Cette violence est alimentée par tous ceux qui, face à la crise des réfugiés, évoquent le spectre d'une guerre civile. Ceux qui parlent d'une invasion, ceux qui attisent la colère et font monter la température dans le pays, ne doivent pas s'étonner quand ça brûle", affirme le quotidien de Munich qui conclut:" Ce sont ceux- là mêmes qui livrent l'essence aux incendiaires! "….

Autre thème: l'accord arraché à Bruxelles par David Cameron

Lors du dernier sommet européen, le Premier ministre britannique a réussi à imposer plusieurs exigences de la Grande -Bretagne pour éviter un "brexit", une sortie du pays de l'Union européenne...

"L‘Union européenne est victime avant tout d'une crise de confiance entre ses différents membres. C'est ce qu'a montré ce sommet, estime le Kölner Stadtanzeiger.

Großbritannien Cameron und Johnson beim Parteitag in Blackpool

Boris Johnson,(à g.) le maire conservateur de Londres ne suit pas le Premier ministre David Cameron. Il plaide pour un "brexit".

L'Union européenne souffre aussi de la tendance qu'ont plusieurs de ses membres à se concentrer surtout sur ses propres avantages à court terme. David Cameron, qui joue tout sur une carte en organisant un référendum sur le maintien ou la sortie du Royaume Uni de l'UE, en est le meilleur exemple. La stratégie du Premier ministre est que si un important pays, tel que la Grande-Bretagne, campe obstinément sur ses positions à Bruxelles, alors l'UE se montrera toujours prête à faire des compromis, d'une manière ou d'une autre...Or, si l'un des 28 pays membres obtient un traitement de faveur, les autres ne voudront pas être en reste et exigeront eux aussi un statut particulier !" avertit le quotidien de Cologne...

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !