1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Démission de Erwin Huber

2 jours après la défaite historique de l'Union chrétienne sociale aux élections régionales de Bavière, son leader a décidé de quitter son poste. son successeur est déjà tout trouvé: il s'agit de Horst Seehofer.

default

Erwin Huber quitte son poste de chef de la CSU

Hier encore, Erwin Huber disait vouloir rester à son poste. Loin de se remettre en question après la débâcle aux élections bavaroises, il avait rejeté la faute sur le gouvernement de la chancelière Angela Merkel et sur les nombreux compromis faits avec ses partenaires de coalition, les sociaux-démocrates. Mais sous l'influence des autres dirigeants de la CSU qui se sont réunis toute la nuit, il a fini par changer d'avis:

« Durant mes 13 mois à la tête de la CSU, mon objectif a été de maintenir la stabilité et la pérennité du parti. Il est devenu plus jeune et plus féminin à des postes-clés. Je continue à assumer mes responsabilités politiques et je vais donner le meilleur de moi même pour la Bavière et pour la CSU. »

CSU-Vize Horst Seehofer nach Landtagswahl in Bayern

Le vice-président de la CSU Horst Seehofer est prêt à prendre le poste laissé vacant par Erwin Huber

La secrétaire générale du parti, Christine Haderthauer, a elle aussi démissionné. Günther Beckstein, le ministre-président de Bavière, devrait pour sa part rester à son poste, même s'il subit des pressions de toutes parts. Horst Seehofer pourrait en effet prendre sa place, en plus de la tête de la CSU.Le ministre de l'Agriculture et de la Consommation s'est déjà dit prêt à prendre la place d'Erwin Huber, le groupe régional CSU au Bundestag l'a nommé à ce poste mais là encore, il faudra attendre le 25 octobre pour que cette passation de pouvoir soit entérinée officiellement. Horst Seehofer avait déjà candidaté à la succession d'Edmund Stoiber l'an dernier. Mais les franges les plus catholiques de l'Union avaient été choquées d'apprendre que sa maîtresse avait eu un enfant de lui et lui avaient donc refusé l'accès à ce poste.C'est donc sans doute pour les rassurer qu'il a promis la continuité:

«Il s'agit tout simplement de faire perdurer le mythe de l'Union sociale chrétienne, son caractère unique, les succès qu'elle a connus durant près de 5 décennies, et de reconquérir ce qu'elle a perdu.»

Huber, Merkel und Beckstein nach Bayrischer Landtagswahl

Angela Merkel entre Erwin Huber et Günther Beckstein après la défaite de dimanche

Horst Seehofer a également repris les propos tenus hier par Angela Merkel, selon lesquels il faut aider les citoyens en ces temps d'instabilité:

« Si la population nous considère comme un soutien pour mettre en œuvre ses projets, alors nous pourrons, lors des élections européennes et législatives de l'année prochaine, reconquérir ce que nous avons perdu de manière démesurée lors des élections régionales: la confiance de la population. »

A un an de l'échéance, la campagne électorale a donc déjà démarré!