1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Délinquance juvénile et " camps de redressement"

Ces derniers mois, une série de faits divers impliquant des jeunes ayant commis des agressions particulièrement brutales a ouvert le débat sur un éventuel durcissement des sanctions contre les jeunes délinquants.

default

Roland Koch , Ministre - Président du Land de Hesse

Le camp conservateur souhaite que les juges fassent preuve de moins de tolérance envers les adolescents délinquants…Ce n'est pas un hasard si Roland Koch, Ministre- Président de la Hesse, a entamé cette discussion : fin janvier se déroulent des élections régionales dans son Land, scrutin censé servir de test pour les législatives de 2009. Pour sa campagne, le chrétien démocrate conservateur Roland Koch s’est saisi d’un fait divers récent dont la presse à grand tirage s'est largement fait l'écho. Après l'attaque brutale d'un retraité par deux jeunes d'origine turque et grecque, Roland Koch va même jusqu’à déclarer que l'Allemagne a trop de jeunes délinquants étrangers. Et : la politique d'intégration en Allemagne serait déterminée par une tolérance déplacée et un aveuglement multiculturel. Malgré ces déclarations, Roland Koch a trouvé le soutien immédiat de plusieurs membres de la CDU CSU. La Ministre de la Justice du Land de Bavière Beate Merk de la CSU estime que les peines maximales pour jeunes délinquants sont trop faibles :

' Nous devons pouvoir augmenter la peine de 10 à 15 ans d’emprisonnement pour les délinquants les plus violents. Je le précise bien: cela concerne un petit nombre de délinquants , mais ce sont des délinquants extrêmement violents et extrêmement dangereux !'

Roland Koch parle de jeunes délinquants étrangers, mais n’a pas évoqué les cas répétés d’agressions raciste ou xénophobe perpétrés par de jeunes Allemands, particulièrement dans l'est du pays. Un oubli ? Quoiqu’il en soit il estime que le droit pénal pour adultes devrait être plus fréquemment appliqué pour les jeunes délinquants de 18 à 20 et non selon le droit pénal pour les mineurs. Autre exigence de Roland Koch : la création de camp de rééducation, ou camp de redressement . Volker Kauder, président du groupe parlementaire de la CDU - CSU :

'Je trouve que les délinquants récidivistes doivent être internés dans un camp de rééducation. Et pas dans une prison où ils sont juste mis sous les verrous, mais bien dans un camp de rééducation où l’on essaiera de les remettre sur le droit chemin. Pour moi, la discussion entamée par Roland Koch est justifiée...'

De quel genre de camps s’agit-il, de quelles mesures pédagogiques ?cela reste dans le vague lors de cette discussion, mais les mots discipline, sport et travail sont ceux que l’on entend le plus. Une trilogie qui, -pour certaines voix critiques- n’est pas sans rappeler une sombre période du passé de l’Allemagne Certains parlent du modèle américain. Or, dans certains états fédérés, on mise plus sur les mesures purement disciplinaires où l’on brise la personnalité que sur de nobles principes pédagogiques. A Berlin, la ministre fédérale de la Justice, la sociale-démocrate Brigitte Zypries est intervenue dans le débat : des camps de rééducation sont, a-t-elle dit, incompatibles avec la dignité humaine et la législation de la République Fédérale d’Allemagne.