1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Défendre la liberté par la liberté

Les journaux allemands reviennent sur les attentats qui ont frappé Bruxelles hier. Tous reconnaissent l'horreur de ces actes commis simultanément mais ils sont divisés sur la stratégie à adopter.

La station de métro Maelbeek à Bruxelles

Les attentats ont eu lieu à l'aéroport et dans le métro

"Nous sommes en guerre", titre la Bild. Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, c'est une journée noire pour l'Europe et une matinée atroce pour la Belgique.

D'après le quotidien de Francfort, les milieux qui engendrent le terrorisme islamiste doivent être davantage surveillés. Ils ne doivent pas être abandonnés aux forces radicales. Et les milices du terrorisme doivent être anéanties. Sans quoi, elles continueront à semer la terreur au cœur de l'Europe, encore et encore.

Die Welt critique le travail de la police : "les Européens réagissent à la terreur de manière si civilisée et si courageuse. Leur indignation face au dilettantisme des forces de sécurité devrait être tout aussi grande, écrit le journal. On ne peut pas accepter que la Belgique ne fasse rien contre les injustices qui règnent dans un quartier comme celui de Moleenbeek. Car ce sont non seulement les Belges, mais également leurs voisins européens qui en paient les conséquences".

La Frankfurter Rundschau souligne que, contrairement aux Etats-Unis après les attentats de 2001, l'Europe n'a pas décidé de réduire les libertés au profit de la sécurité. Et selon le journal de gauche, elle devrait continuer ainsi. Les criminels doivent être poursuivis et jugés, écrit le quotidien. Mais le débat sécuritaire ne s'arrête pas là. On doit discuter plus sérieusement de l'exclusion sociale et du manque de perspectives qui créent un terrain favorable aux terroristes. Quand ils ont su combien de jeunes Européens se ralliaient à l'Etat islamique, les hommes politiques se sont demandé comment empêcher cela. Mais jusqu'à présent rien ou presque n'a changé.

"Europe, Mardi 22 mars" titre la taz. En-dessous une photo d'un homme au regard hagard et dont le pull est taché de sang. Dans son commentaire, la journaliste Bettina Gaus explique pourquoi il faut défendre la liberté par la liberté. Il est du devoir des experts de voir ce qui peut être fait pour protéger davantage la population, explique-t-elle. Mais seulement dans le cadre des lois. Face au terrorisme, écrit la taz, il est difficile de garder son sang-froid. Et pourtant cela est nécessaire pour que les terroristes n'atteignent pas leur but, à savoir détruire les fondements de la liberté.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !