1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Défaite de Heide Simonis dans le Schleswig-Holstein

C’est la défaite de la social-démocrate Heide Simonis qui fait aujourd’hui les gros titres des journaux allemands. La présidente sortante du Schleswig-Holstein, soutenue par Gerhard Schröder, a en effet essuyé un revers lors du vote du parlement régional sur sa réélection. Les Verts et le SPD s'étaient pourtant auparavant mis d’accord entendus au préalable sur la reconduction de leur gouvernement, minoritaire mais toléré par les deux députés du parti de la minorité danoise SWW. La presse allemande se fait écho de cette crise régionale, qui pourrait bien avoir des répercussions au niveau national pour la coalition rouge-verte.

La présidente sortante du Schleswig-Holstein, Heide Simonis

La présidente sortante du Schleswig-Holstein, Heide Simonis

Pour die Welt, ce qui devait être le jour du sommet de l’emploi tant attendu entre gouvernement et opposition, restera dans les mémoires comme le jour de la défaite de Heide Simonis, qui signifie également la défaite de la coalition rouge-verte – à Kiel tout au moins. Pour le journal conservateur, le fait que la présidente sortante ait eu besoin de quatre tours de scrutin et de quatre échecs avant de pouvoir accepter le résultat, a dévoilé l’image d’une femme politique qui s’est enlisée dans le pouvoir et qui ne veut plus en décrocher, même au prix de sa réputation.

Quand on veut gouverner avec une majorité très serrée – comme cela était prévu entre le SPD, les Verts et les deux députés du parti de la minorité danoise SWW – alors il y a deux conditions nécessaires, écrit la Frankfurter Rundschau. D’abord une grande discipline de la part des membres de la coalition, qui doivent être prêts à faire des compromis sur leurs propres positions en cas de crise ; ensuite, ils doivent accepter sans condition le dirigeant choisi. Seulement voilà, dans le Schleswig-Holstein, aucune des deux conditions ne semblent être remplies.

Pour Heide Simonis la défaite est amère, écrit quant à elle la Tageszeitung, mais pour le SPD, pour les candidats rouge-vert des prochaines élections de Rhénanie du Nord-Westphalie et pour le gouvernement à Berlin, la journée d’hier était plus qu’amère, c’était une véritable catastrophe. Et pourtant, est-ce qu’ils n’auraient pas dû le savoir, ou au moins s’en douter, se demande le journal. Quand il y a des problèmes, c’est trop souvent le même scénario : les dirigeants verts et sociaux-démocrates se contentent d’espérer que tout va bien se passer et quand ce n’est pas la cas, règnent alors désarroi et indignation. Pour la taz, l’humiliation de Heide Simonis est donc symptomatique des erreurs de la coalition rouge-verte : celle-ci ne prévoit pas assez les difficultés à l’avance.

La vague venue du Schleswig-Holstein a balayé d’un coup le discours enflammé de Gerhard Schröder au Bundestag, estime enfin la Süddeutsche Zeitung. Ce n’est donc pas seulement une défaite pour le gouvernement rouge-vert de Kiel, c’est également la tentative du chancelier de sortir de l’atmosphère morbide et de redonner un peu d’assurance à son propre camp qui a échoué.

  • Date 18.03.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9eW
  • Date 18.03.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9eW
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !