1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Découvertes à base de plantes africaines

Un étudiant camerounais spécialiste des plantes et des chercheurs européens découvrent du Tramadol naturel (un anti-douleur). Des étudiants africains mettent au point un savon anti-palu, le Faso soap

Le moustique anophèle, vecteur du paludisme. Un savon made in Burkina Faso pourrait agir comme répulsif

Le moustique anophèle, vecteur du paludisme. Un savon made in Burkina Faso pourrait agir comme répulsif

Le paludisme: un problème majeur de santé publique au Burkina Faso. En 2012 le pays a recensé 7 millions de malades et près de 8000 décès, selon les chiffres officiels. Un fléau qui domine les autres pathologies : il représente plus de la moitié des cas d'hospitalisations et près de 46% des motifs de consultations.

Un nouveau vaccin le RTS-S est prometteur, mais son efficacité est loin d'être encore totale et il faudra donc compléter son action par les méthodes traditionnelles comme les moustiquaires et les insecticides.

La nouvelle trouvaille, c'est le savon « Faso Soap », un savon anti paludique. Inventé par deux jeunes étudiants africains. Ils ont recu à Berkeley aux Etats-Unis le premier prix doté de 25 000 dollars du concours de la Global social Venture. Ce savon aurait la faculté de repousser les moustiques et éliminer les larves: Yaya Boudani, notre correspondant à Ouagadougou les a rencontrés.

L'arbre anti-douleur

Un étudiant camerounais qui vient travailler avec des chercheurs européens : jusque là rien de particulièrement étonnant. Ce qui l'est plus, c'est la découverte qui est issue de cette collaboration. Elle prouve qu'une plante traditionnellement utilisée au Cameroun contre la douleur a les mêmes propriétés chimiques qu'un médicament homologué, en l'occurence le Tramadol, un dérivé de la morphine. Celui-ci coute environ 12 Euros, la plante, elle, est gratuite... cela fait toute la différence. Cette plante s'appelle Nauclea Latifolia, on dit aussi le "pêcher africain". Et c'est l'étudiant Germain Taiwe Sotoing, aujourd'hui chercheur à l'université de Buea, qui la amène à la connaissance des chercheurs, comme nous l'explique Michel de Waard directeur de recherche à l'institut des neurosciences de Grenoble. Ensemble ils se sont lancés dans cette "aventure scientifique."

Écouter l'audio 12:30

La composition du savon anti-paludisme est secrète mais à base de plantes naturelles

Audios et vidéos sur le sujet