1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Décollage des "Tornados" allemands pour l'Afghanistan

default

Masar- i - Sharif, d’où la Bundeswehr assure déjà le commandement des forces de l'Otan pour le nord du pays . La mission des six Tornados : fournir aux forces de l'Otan des images aériennes des positions des insurgés talibans. Les appareils et leurs équipages, opérationnels à partir du 9 avril, ne seront pas engagés dans des combats.

Ce matin encore, devant quelques 200 soldats de l’ escadrille de reconnaissance "51 Immelmann " et leurs familles réunis sur la base aérienne de Jagel, le ministre allemand de la Défense Franz Josef Jung a insisté sur le fait que la mission des Tornados de la Bundeswehr dans le sud afghan est avant tout une « mission de protection ». FJ Jung : « Votre mission sert à la protection de l’ISAF, et donc aussi à celle des soldats allemands tout aussi bien qu’à la protection des coopérants civils et de la population afghane. Au cours des prochains mois vous serez confrontés à une tâche qui exige le maximum de vos capacités physiques et psychiques… Mais je sais qu’avec vous, cette mission est en de bonnes mains… »

Le ministre a fait référence notamment aux expériences recueillies par ces pilotes de l’escadrille « Immelmann » lors de précédentes missions dans les Balkans. Cette nouvelle mission devrait être dotée de 500 soldats au maximum et basée à Masar-i-Sharif, d’où la Bundeswehr assure déjà le commandement des forces de l'Otan pour le nord de l'Afghanistan, et où elle déploie quelque 2.950 soldats, dans le cadre de l'ISAF, la Force Internationale d'Assistance à la Sécurité pour l’Afghanistan. Cette nouvelle mission de reconnaissance est une mission importante pour l’ISAF, mais importante aussi pour la protection des civils et le travail de reconstruction. C’est ce qu’a réaffirmé Franz Josef Jung en s’adressant ce matin aux soldats avant leur départ en mission. C’est aussi ce qu’a affirmé Kurt Beck lors de sa visite ce lundi dans la capitale afghane, Kaboul. Le chef du SPD, le parti social démocrate allemand, partenaire de la coalition gouvernementale à Berlin a toutefois clairement indiqué qu’il considère que la limite des possibilités de coopération militaire de l’Allemagne est maintenant atteinte avec cette nouvelle mission. Le chef du SPD et Ministre président du Land de Rhénanie-Palatinat a plaidé pour une nouvelle conférence pour l’Afghanistan comme celle du Petersberg à Bonn fin 2001. L’Allemagne serait volontiers l’hôte d’une nouvelle conférence de ce type incluant même les plus modérés parmi les Talibans. L’Afghanistan a besoin de nouvelles perspectives et l’Allemagne doit mettre l’accent sur la reconstruction des infrastructures, l’éducation, la formation, le dialogue, c’est ce qu’a déclaré M.Beck à Kaboul :

«… Je pense particulièrement à la formation de la police pour que l’Afghanistan dispose de ses propres forces de l’ordre. Et je crois aussi que nous devons mettre l’accent sur l’éducation. Ici, on le sent, existe une véritable soif de connaissances et si nous réussissions à contribuer à la diffusion du savoir, cela serait un signal pour une perspective de développement pacifique…

Lors d’une discussion avec Kurt Beck, plusieurs députés afghans ont plaidé pour un dialogue national au lieu de nouvelles offensives militaires qui font trop de victimes civiles. Abdul Salam Qazi Zada, député d’Hérat dans l’ouest afghan :

"Des bombardements de l’OTAN et la guerre ne sont pas une solution pour l’Afghanistan. Nous combattons ici depuis 30 ans et cela ne nous a pas rapprochés d’une solution. Nous devons parler les uns avec les autres, nous comprendre. L’Allemagne et les autres états ne devraient pas renforcer les moyens militaires, mais s’engager dans le domaine civil. »

En 2006, cinq ans après la chute du régime Taliban, près de 4.000 personnes, dont un quart de civils ( et 170 soldats occidentaux )ont été tués dans le pays…

Le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand avait approuvé le 9 mars à une large majorité l'envoi en Afghanistan des "Tornados". Toutefois, le groupe parlementaire du Parti de gauche, les néo- communistes- opposition- a intenté un recours devant la Cour constitutionnelle contre la mission allemande.

  • Date 02.04.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kx
  • Date 02.04.2007
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2kx