1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Déchets alimentaires : quel gaspillage !

Les résultats d'une étude menée par des chercheurs de l'Université de Stuttgart publiée ce mardi ont de quoi choquer : en moyenne, chaque Allemand jette pas moins de 82 kilos de denrées alimentaires par an.

Un tel gaspillage serait impensable dans de nombreux pays

Un tel gaspillage serait impensable dans de nombreux pays

En Allemagne, alors que plusieurs millions de personnes - chômeurs de longue durée, employés non-qualifiés ou petits retraités - vivent sous le seuil de pauvreté, des dizaines de millions d'autres connaissent l'opulence. Chaque année en Allemagne, près de onze millions de tonnes d'aliments sont jetés aux ordures. Deux tiers de ces déchets alimentaires peuvent être évités, c'est du moins l'avis des auteurs de l'étude.

Mais qui jette de telles quantités de nourriture?

Sur ces 11 millions de tonnes, la plus grosse part, 61 %, proviennent des ménages privés, 34 % proviennent de collectivités (cantines scolaires et d'entreprises, restaurants) et de l'industrie alimentaire. Les 5 % restants proviennent du commerce de détail ou de demi-gros.

Pourquoi jette-t-on autant de denrées alimentaires ?

L'une des principales raisons : la date de péremption que la loi prescrit d'apposer sur toute denrée alimentaire. En fait, il ne s'agit là que d'une date conseillée, la plupart des aliments restant consommables plusieurs jours après cette date indiquée. Une autre raison réside aussi dans les habitudes d'achat et de consommation, une planification imprécise dans l'approvisionnement des ménages autant que dans celui des entreprises.

Une meilleure planification est nécessaire

Une meilleure planification est nécessaire

Sans oublier la surproduction dans certains secteurs agricoles ou la non-conformité de certains produits à des normes en vigueur dans l'Union européenne.

Que faire pour réduire cette énorme gabegie ?

Une idée évoquée serait de promouvoir une meilleure éducation alimentaire dès l'école maternelle et primaire pour éveiller la conscience des consommateurs et changer de mauvaises habitudes.

A Berlin, Raphael Fellmer ne dépense pas un centime pour sa nourriture : il s'approvisionne dans les poubelles des supermarchés

A Berlin, Raphael Fellmer ne dépense pas un centime pour sa nourriture : il s'approvisionne dans les poubelles des supermarchés

Et pour planifier des stratégies anti-gaspillage à l'échelle nationale, la ministre fédérale de la Consommation, Ilse Aigner, organise le 27 mars prochain une grande conférence réunissant experts et représentants de l'industrie alimentaire, de l'agriculture, de réseaux de distribution et d'organisations de défense des consommateurs.

Auteur : Philippe Pognan
Édition : Marie-Ange Pioerron

La rédaction vous recommande