1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Déceptions après le sommet du diesel

La presse revient sur le sommet du diesel qui a réuni, à Berlin, les grands constructeurs automobiles et les pouvoirs politiques. Au centre des discussions : l'avenir de la filière et la santé des citadins allemands.

Pour die Welt ce sommet ressemblait à un acte de désespoir dont le but ultime était de sauver à tout prix le diesel. Mais au fond, poursuit le journal, le véritable problème de ce sommet, c'est qu'il ait dû avoir lieu. Pour rappel, cela fait des années que la Commission européenne a fixé des limites pour les émissions des voitures.

Ainsi, les premiers perdants de ce sommet sont clairement les habitants des villes, écrit la Frankfurter Rundschau. Chaque année, environ 10.000 citadins meurent prématurément à cause d'une concentration trop forte d'oxyde d'azote dans l'air, déplore le journal.

Ce n'est pas avec du blabla et du tralala numérique que la crise va être surmontée, renchérit la Süddeutsche Zeitung. Les constructeurs ont promis de rappeler, à leurs frais, 5.3 millions de véhicules diesel d'ici fin 2018 pour une mise à jour logicielle. Objectif : réduire de 30% les émissions d'oxyde d'azote. De la poudre aux yeux, s'insurge le journal. Et dire qu'il en va de la réputation de l'industrie automobile allemande et de la classe politique !

Personne n'est parfait

Dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung, il est question des premières tentatives de réformes en France, un pays qui reste récalcitrant au changement. Avant même d'avoir passé le cap des 100 jours, le président Emmanuel Macron doit faire face à une forte chute de popularité.

Frankreich | Emmanuel Macron bei Gedenkfeier des 2016 in der Normandie von Dschihadisten ermordeten Priesters Jacques Hamel (Getty Images/AFP/C. Triballeau)

L'heure de la désillusion a sonné en France, selon la Faz.

Doucement, les Français commencent à comprendre que même un chef d'Etat aussi chanceux que lui sur le plan politique ne peut pas réaliser de miracle économique sans leur abnégation. Cela participe à la désillusion ambiante, estime le journal. Et pourtant les gros chamboulements sont encore à venir.

La solution est ailleurs

Un mot pour finir sur le feu vert donné par le Parlement italien pour une mission navale en Libye. La Faz concède que cette mission rendra probablement le travail des trafiquants d'êtres humains plus difficile. Mais elle ne règlera pas pour autant le problème de l'afflux de migrants vers l'Italie. Une vrai solution passe par un gouvernement libyen unique et qui sache s'imposer sur l'ensemble du territoire.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !