1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Déception pour Genzebe Dibaba

Grande favorite du 1500m, l'Ethiopienne n'a pu faire mieux qu'accéder à la deuxième marche du podium. De son côté, Marie-Josée Ta Lou s'est qualifiée pour la finale du 200m.

Elle voulait absolument rentrer avec la médaille d'or, après son échec à Londres il y a quatre ans. A l'époque, Genzebe Dibaba s'était blessée à 200m de la fin de la course, avait finalement terminé 10ème et était sortie du stade en larmes sur une chaise roulante. Cette année devait donc être la sienne. Malheureusement pour elle, Genzebe Dibaba a fini avec deux secondes de retard sur la Kényane Faith Kipyegon, qui s'impose en 4min08sec92". L'Américaine Jennifer Simpson complète le podium.

Marie-Josée Ta Lou en finale du 200m

Si Genzebe Dibaba est triste, Marie-Josée Ta Lou, elle, a de quoi être heureuse. En effet, puisque l'athlète ivoirienne s'est qualifiée pour la finale du 200m, en réalisant un chrono de 22sec28". Quant à sa compatriote Murielle Ahouré, elle a été éliminée, malgré un temps de 22sec59", tout comme la Nigérianne Blessing Okagbare, qui a fait 22sec69".

Du côté des hommes, Ejowvokoghene Oduduru est parvenu à se qualifier pour les demi-finales du 200m. Le Nigérian est le seul Africain encore en lice, puisque l'Ivoirien Hua Wilfried Koffi, le Béninois Didier Kiki ou encore le Togolais Fabrice Dabla ont été éliminés lors des séries.

Et puis sinon, sachez que les Kenyans Ronald Kwemoi et Asbel Kiprop seront en finale du 1500m hommes, tout comme le Djiboutien Ayanleh Souleiman. Chez les femmes, l'Ethiopienne Almaz Ayana, déjà championne olympique sur 10 000m, sera au départ de la finale du 5000m, tout comme sa compatriote Sembere Teferi, ainsi que les Kenyanes Vivian Cheruiyot et Hellen Obiri.

Pas d'exploit pour les Angolaises en handball

Même si elles ont été menées durant tout le quart de finale par les Russes, les Angolaises se sont accrochées, et elles ne se sont inclinées que de quatre points, 31 à 27. En demi-finales, les Russes joueront contre les Norvégiennes, qui ont battu la Suède, tandis que la France, tombeuse de l'Espagne en prolongations, affrontera les Pays-Bas, qui ont sorti le Brésil.

Sinon, en football, on connaît la finale du tournoi féminin: l'Allemagne, qui a disposé du Canada 2-0, sera opposée à la Suède, qui a éliminé le Brésil aux tirs au but.

Et puisqu'on parle du Brésil, on a appris hier la mort de Joao Havelange. Président de la FIFA de 1974 à 1998, le natif de Rio restera comme celui qui a fait de la Coupe du monde le plus grand événement sportif planétaire, la portant progressivement de 16 à 32 équipes. Il restera aussi comme celui dont le nom a souvent été cité dans des affaires de corruption, sans jamais être condamné. Joao Havelange était âgé de 100 ans.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !