1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Début de grève des médecins des centres hospitaliers universitaires

Alors que des grèves dans la fonction publique durent depuis six semaines déjà, -les grèves les plus importantes qu'ait connues l’Allemagne depuis 14 ans-, ce sont maintenant plusieurs milliers de médecins des hôpitaux universitaires qui ont entamé une grève illimitée.

Médecins en grève à Lübeck

Médecins en grève à Lübeck

Leurs revendications : une hausse de 30% de salaire et de meilleures conditions de travail. 98% des médecins membres du Marburger Bund, le principal syndicat de la branche ont voté pour le mouvement de grève. Le syndicat reproche aux autorités des Etats régionaux allemands d’ignorer les problèmes du système hospitalier et de faire preuve d’un arbitraire patronal…La grève a touché jeudi dix hôpitaux universitaires (Bonn, Essen , Mayence, Francfort, Heidelberg, Fribourg, Munich, Wurzbourg, Marbourg et Halle). Elle a entraîné le report des opérations planifiées et non urgentes tandis que les urgences ont été assurées normalement.

Selon le chef du Marburger Bund, Frank Ulrich Montgomery, les Länder doivent réformer la structuration des revenus des médecins des centres hospitaliers universitaires, des hôpitaux et cliniques publiques. Les médecins des hôpitaux dénoncent des conditions de travail qui se dégradent de plus en plus, des heures supplémentaires impayées qui se chiffrent en millions « C’est un signal d’alarme jamais vu dans l’histoire sociale allemande » estime la Chambre Fédérale des Médecins qui s’est déclarée solidaire des revendications du Marburger Bund pour de meilleures conditions de travail et une rémunération appropriée…

Frank Ulrich Montgomery:

"Nous voulons enfin des conditions de travail raisonnables. Cela veut dire, un hôpital mieux structuré, sans le système hiérarchique actuel, des horaires de travail d’une durée raisonnable et une rémunération correcte…"

8% d’augmentation pour les médecins dans l’ouest de l’Allemagne et 11% pour ceux de l’est du pays, ce sont les offres du côté patronal. En outre, un système de rémunération basé sur les performances et la durée du travail a été proposé. Une offre qui, selon les responsables ministériels, pourrait permettre d’augmenter les revenus des médecins, jusqu’à 45 % … Ce que récuse vigoureusement Frank Ulrich Montgomery:

"Si on analyse exactement cette soi- disant offre, alors force est de constater que ce n’est rien d’autre que la vieille rengaine de la communauté tarifaire des Länder allemands, à savoir que l’on doit maintenant travailler 40 heures au lieu de 38,5 et que la différence doit être encaissée par les ministres régionaux des Finances. Une telle offre, cela n’a rien à voir avec 8% et encore bien moins avec 45% ! "

Pour les jeunes médecins internes des hôpitaux, la semaine de 40 heures reste de toute facon une utopie. Avec les services de nuit, les services de garde du week- end et autres heures supplémentaires, les jeunes internes font souvent le double ou le triple de la semaine des 40 heures pour un salaire des plus modestes. Une grande partie de leurs heures supplémentaires ne sont même pas prises en compte…

Montgomery : « C’est un fait qu’une grande partie de ces heures supplémentaires ne sont pas prises en compte, avec comme explication du côté de l‘administration que les jeunes médecins manquent encore d’expérience, qu’ils travaillent plus lentement et que c’est la raison de ces heures supplémentaires... Nous voulons mettre un terme définitif à cette absurdité et exigeons une structure tarifaire adéquate qui supprime cette injustice ! »

Le système actuel dans lequel les médecins - chefs touchent en général de très confortables salaires alors que les jeunes internes stressés sont fort mal rémunérés doit être réformé… Cette exigence n’est pas nouvelle et elle est soutenue par une population inquiète de la baisse de qualité des soins accordés par de jeunes médecins souvent ivres de fatigue…

Aussi le Marburger Bund est bien décidé à faire pression pour obtenir des augmentations de salaire sensibles pour les quelque 22.000 médecins des 34 hôpitaux universitaires allemands et pour que leurs heures de travail supplémentaires soient dûment payées.

Les médecins des hôpitaux allemands sont parmi les moins bien payés en Europe. Ils gagnent environ deux fois moins que leurs homologues français ou britanniques…

  • Date 16.03.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C76f
  • Date 16.03.2006
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C76f