1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Début de campagne électorale

La campagne électorale pour les législatives anticipées a commencé en Allemagne. Les partis politiques disposent de peu de temps pour mettre au point leur programme électoral, puisque les élections sont prévues pour le mois de septembre. Et déjà, les premières dissensions éclatent au grand jour.

Quand la campagne devient un jeu de cache-cache

Quand la campagne devient un jeu de cache-cache

L’un des points névralgiques de la campagne, c’est la politique fiscale. Et, justement, les chrétiens-démocrates ont du mal à se mettre d’accord sur la façon de parler des impôts aux électeurs, comme l’explique la Süddeutsche Zeitung. Faut-il se prononcer clairement en faveur d’une baisse des impôts directs et de l’augmentation de la TVA, ou est-il préférable de rester dans le vague, afin de ne pas effrayer l’électorat ?

Pour Die Welt, l’essentiel est d’être clair. Les gens veulent savoir, écrit le journal, ce qu’il en est de l’agenda de réformes, de la politique fiscale, de la lutte contre le chômage et du système d’assurance maladie. Et le quotidien écrit que le camp chrétien-démocrate se doit d’apporter des réponses précises sur ces points.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung titre sur les couacs au sein des grands partis. D’un côté, estime la FAZ, les sociaux-démocrates ont affaire au coup de poignard dans le dos asséné par la gauche dissidente. Et de l’autre, les chrétiens-démocrates se disputent sur la clarté de leurs concepts et leur confrontation à la réalité, en matière de politique fiscale. De l’avis du quotidien, Gerhard Schröder a fait preuve d’une dureté telle que son parti n’a plus le choix : il doit suivre le chancelier et gagner avec lui, ou bien, alternative que la FAZ estime plus réaliste, sombrer avec lui.

« Bienvenue dans la réalité », titre la tageszeitung. Le journal brosse un tableau noir des changements quotidiens dans la vie des Allemands, en cas de victoire des chrétiens-démocrates à l’automne : mieux vaut y réfléchir à deux fois avant d’acheter un pavillon, car l’aide de l’État aux nouveaux propriétaires disparaît. Attention aussi, à ne pas acheter trop loin du centre ville : il n’y aura plus de déduction fiscale pour les trajets entre le domicile et le lieu de travail. Et les prix des biens de consommation vont augmenter, avec la hausse prévue de la TVA. Voilà à quoi ressemblera le « meilleur des mondes » proposé par la CDU. Et le « bienvenue dans la réalité » du titre s’adresse aux politiciens conservateurs qui prétendent redresser l’économie allemande avec de telles mesures. Baisse des impôts directs, réformes sociales : c’est exactement la politique menée pendant sept ans par la coalition rouge-verte. Alors la taz met les conservateurs en garde contre les promesses en l’air. C’est ce qu’a fait le SPD pendant longtemps, et au bout du compte, tout le monde est déçu.

  • Date 27.05.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9do
  • Date 27.05.2005
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9do
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !