1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Débat sur l´augmentation du temps de travail

Le gouvernement allemand, a proposé hier l´abandon d´un jour férié. La formule favorisée était que le 3 octobre, qui commémore la réunification, soit désormais fêté chaque année le premier dimanche du même mois. Ce plan, qui visait à renflouer les caisses de l´état a certes tourné court, mais la discussion à propos d´un retour à la semaine de 40 heures est en revanche à nouveau au goût du jour. La presse de ce matin en fait largement état.

Hans Eichel (SPD) Ministre des finances à la recherche de fonds

Hans Eichel (SPD) Ministre des finances à la recherche de fonds

« Le gouvernement a n´a pas son pareil pour étouffer une reprise de confiance naissante » écrit la Südddeutsche Zeitung. Le débat sur l´élimination du 3 Octobre, du lundi de pentecôte ou tout autre jour férié en est l´exemple. Et le fait que l´opposition y réponde par l´allongement du temps de travail n´arrange rien. A quel avenir est voué le pays, lorsque pour quelques millions d´Euro on remet en question des symboles religieux et nationaux - dans une république déjà très inquiète ? s´interroge le journal. Et de répondre qu´ainsi, les conditions ne s´amélioreront pas pour créer un climat propice à une reprise de la consommation.

La Tageszeitung de Berlin quant à elle se montre catégorique : Un surplus d´heures de travail ne signifie pas automatiquement une hausse de la croissance. Et de faire remarquer que cet aspect est laissé pour compte dans les discussions concernant l´abandon d´un jour férié. Car selon une étude récente, argumente le quotidien, l´homme, lorsqu´il travail plus longtemps, a tendance à perdre de son efficacité. Par contre une courte période de labeur à l´effet d´un coup de fouet pour la productivité: les employés sont plus motivés et plus créatifs.

Concernant le retour à la semaine de 40 heures, la Frankfurter Rundschau souligne qu´outre le fait qu´il relève non de la politique mais des pourparlers entre patrons et syndicats, primo : son apport en faveur des sans-emplois est loin d´être prouvé, secundo : il présuppose que seule l´augmentation du temps de travail et non une gestion plus créative peut faire évoluer les entreprises dans le bon sens, et tertio, il suggère que les employés en temps de crise s´opposeraient à toute solution interne à l´établissement. En fait, conclu le journal, lorsqu´il y a urgence, on fait depuis belle lurette des heures supplémentaires non rémunérées dans beaucoup d´endroits, et sans les exigences irréalistes de politiciens bavards.

Des politiciens sur lesquels se penche la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Selon elle la proposition de rayer le 3 octobre du calendrier des jours fériés émanent des sociaux démocrates sans l´assentiment des verts. Ces derniers, certains de l´échec d´un tel projet, ont tôt fait de rappeller à l´ordre le grand partenaire à la gouverne, sans toutefois vouloir assumer seuls l´avortement de cette idée. Il n´en demeure pas moins que l´affaire a confirmé leur doute que la coalition se passe sans accrocs.

  • Date 08.11.2004
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9fx
  • Date 08.11.2004
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9fx
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !