1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Crise existentielle en Europe

Un plan historique de 750 milliards d'euros pour soutenir l'euro et éviter la contagion de la crise grecque, l'intervention de la Banque centrale européenne sur les marchés, voilà les décisions d'urgence des Européens...

default

La chancelière Angela Merkel et le Président Sarkozy au chevet de l'Euro

L'Allemagne a cédé à contre-cœur devant l'urgence de la situation de la zone Euro. Il s'agissait en fait de sauver l'Europe. Un spécialiste des relations franco-allemandes explique pourquoi l'Allemagne a mis autant de temps à dire « oui » à un prêt pour la Grèce. La chancelière allemande Angela Merkel, surnommée Madame « No », a-t-elle attendue trop longtemps? La réponse avec le professeur Henrik Unterwedde, de l'institut franco-allemand de Ludwigsburg.

La corruption coute cher

Taxi in Bukarest

Rien ne se fait à Bucarest ou ailleurs dans le pays sans "une petite attention"

Les Grecs ne sont pas les seuls membres de l'Union européenne dans l'œil du cyclone. Les pompiers du FMI étaient à Bucarest, la capitale roumaine la semaine dernière. Le chef de l'Etat Traian Basescu a averti le gouvernement que le déficit budgétaire risque de dépasser 7%, alors que l'accord avec le FMI ne prévoyait que 5,9%. L'état a dû déjà prendre une série de mesures douloureuses comme la baisse de 25% des salaires des fonctionnaires et de 15% des retraites. Le salaire minimum du privé qui est de 150 Euros sera appliqué au public. Mais si d'autres mesures ne sont pas appliquées, le pays risque de se retrouver dans la situation dramatique de la Grèce a mis en garde le chef de l'état. Or selon les experts un fléau gangrène la société roumaine et fait perdre des milliards d'Euros à l'état. Ce mal c'est la corruption. Un reportage de Mihaela Carbunaru depuis Bucarest en Roumanie…

Lieder-Festival in Estland

L'Estonie, futur membre de la zone Euro...

Un bon élève pour l'Euroland

Précisons que la commission européenne vient de recommander l'adhésion de l'Estonie à la zone euro au 1er janvier 2011. L'Estonie est un excellent élève : son déficit avoisine pour cette année et l'année prochaine les 2,4%. Si tous les pays de l'euro avaient affiché de tels chiffres, il n'y aurait pas eu de crise….