1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Crise au sommet de l'Etat bissau-guinéen

Deux jours après la formation d'un nouveau gouvernement, la Guinée-Bissau a replongé dans la crise politique qui l'agite depuis un mois. Le Premier ministre Baciro Dja étant contraint à la démission par la Cour suprême.

Écouter l'audio 02:09

"C’est une étape vers la construction de notre Etat de droit" (Fodé Mané, juriste)

Le président José Mario Vaz s'est dit prêt au dialogue avec tous les partis pour sortir de la crise politique et désigner un nouveau Premier ministre. Le parti majoritaire, le PAIGC, ou Parti africain pour l'indépendance de la Guinée et du Cap-Vert, s'est réuni pour proposer au président Vaz de nommer l'un des siens à la tête du gouvernement. C'est un record: le gouvernement de Baciro Dja n’a pas tenu trois jours. En effet, la Constitution bissau-guinéenne prévoit un système semi-présidentiel. Le chef de l'Etat ne peut choisir tout seul le chef du gouvernement. Il est tenu de prendre en compte le choix de la majorité parlementaire. Par conséquent, la Cour constitutionnelle a déclaré la nomination de Baciro Dja illégale.

Ecoutez les explications en cliquant sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !