1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Crise au Burundi: Benjamin Mkapa poursuit ses consultations

Au Burundi, le second round des discussions de sortie de crise aura lieu du 12 au 14 juillet prochain à Arusha en Tanzanie. On ignore toujours l'ordre du jour, tant les positions des belligérants demeurent tranchées.

Écouter l'audio 02:50

"J’ai demandé à Benjamin Mkapa d’inviter à Arusha tous les acteurs de la crise au Burundi’’ (Gabriel Rufyiri, OLUCOM)

À quelques jours de ce rendez-vous attendu par les Burundais, le facilitateur dans cette crise, le Tanzanien Benjamin Mkapa continue ses consultations. C'est ainsi qu'il a reçu cet après-midi, vendredi 8 juillet, l'un des représentants de la société civile, Gabriel Rufyiri.

La rencontre a permis au président de l'OLUCOM, l'observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques de faire un état des lieux de la situation politique au Burundi, une rencontre assortie de propositions au facilitateur, comme l'explique Gabriel Rufyiri. Écoutez le point fait par Eric Topona, en cliquant sur l'image ci-dessus.

Tanzania Arusha Friedensgespräche mit ehemaligem Präseidenten Bejamin Mkapa

Une vue des participants aux pourparlers d’Arusha en Tanzanie en mai 2016.

Par ailleurs, selon diverses sources que nous avons jointes, certains leaders politiques membres du CNARED, regroupant l'opposition burundaise, ont effectivement été individuellement invités. Cependant, une incertitude plane toujours sur la participation des autres opposants au troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, notamment les acteurs de la société civile en exil. La participation des autorités burundaises reste tout aussi incertaine. Car, il y a tout juste une semaine, le président du CNDD-FDD, Pascal Nyabenda avait dans un communiqué qualifié d'inopportuns les pourparlers d'Arusha 2. "En dépit de ces déclarations du parti au pouvoir, il est possible qu'une délégation soit dépêchée à Arusha'', nous a tout de même soufflé un membre du cabinet du Président Pierre Nkurunziza.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !