1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

"Criminalité en augmentation chez les séniors!"

En Allemagne, la RAF, la Fraction Armée Rouge refait parler d'elle. Connue aussi sous le nom de la bande à Baader, la RAF, mouvement terroriste d'extrême-gauche fondé en 1970, avait été démantelée en 1998.

Rote Armee Fraktion RAF

Communiqué de presse de la RAF (avril 1992)

"Cela fait près de 20 ans qu'on avait plus parlé de la RAF dans l'actualité. Un fantôme est revenu ! écrit Die Welt.

Deutschland RAF-Mitglieder Ernst-Volker Wilhelm Staub, Daniela Klette und Burkhard Garweg

Les trois membres de l'ex RAF, Ernst-Volker Wilhelm Staub, Daniela Klette und Burkhard Garweg sont suspectés d'avoir commis une attaque sur un transport de fonds en juin 2015 (photos d'archives)

Trois membres de l'ex-Fraction armée rouge sont soupçonnés d'avoir commis une attaque à main armée en juin dernier contre un fourgon de transport de fonds en Allemagne pour financer leur vie en clandestinité. Il semble que quelques uns des ex- camarades n'aient pas abandonné leurs vieilles habitudes pour se procurer des fonds. On ignore où ils ont vécu entretemps et si ces post -révolutionnaires ont mené une vie tranquille de petit bourgeois sous une fausse identité. On ignore aussi s'ils étaient actifs sur le plan politique, s'ils ont travaillé ou bien s'ils s'étaient accordé une préretraite. Ce qui est sûr, c'est qu'ils sont maintenant activement recherchés", conclut Die Welt

DW 60 Jahre Hanns-Martin Schleyer Entführung RAF

En 1977, la RAF avait enlevé et pris en otage le président du patronnat allemand, Hanns-Martin Schleyer. Photo publiée par le journal francais "Libération" (28.09.1977)

La taz, die tageszeitung, elle, traite le sujet de manière humoristique et publie en première page l'emblème de l'ex- mouvement terroriste, une étoile rouge ornée du sigle RAF en lettres blanches. Mais au lieu d'un pistolet mitrailleur sur l'étoile, figure une canne orthopédique et le gros titre : Forte augmentation de la criminalité parmi les séniors!

Les critiques contre la chancelière s'amplifient

Angela Merkel im Regen Porträt Berlin Deutschland

La chancelière Angela Merkel est bien décidée à poursuivre son cours au risque de voir sa popularité baisser

Ce mercredi encore les éditorialistes commentent largement les critiques dont la Chancelière fait l'objet au sein de la coalition gouvernementale à Berlin. Critiques formulées par les sociaux démocrates du SPD de centre-gauche, alliés de l'alliance conservatrice CDU /CSU ; mais aussi par un nombre croissant de responsables politiques au sein même de la CSU et de la CDU, le parti de la chancelière.

"SPD contre CDU, CDU contre CDU, CSU contre CDU et SPD – et au milieu de tout cela un cabinet ministériel qui semble paralysé face à tous ces conflits, constate la Süddeutsche Zeitung. Ce que les conservateurs de la CDU/CSU et les sociaux - démocrates du SPD offrent en spectacle face à la crise des réfugiés est indescriptible. Au lieu d'entériner le second paquet de mesures sur le droit d'asile, d'élaborer et de mettre en place un plan d'intégration et un programme de restructuration de la police, la coalition fait comme si elle disposait d'une éternité pour résoudre ces problèmes, s'étonne le quotidien de Munich.

Deutschland Flüchtlinge in Passau

Passau, dans le sud de l'Allemagne. Depuis Noel près de 40.000 migrants sont arrivés en Bavière, malgré l'hiver

Mais le temps est un facteur très important. Car actuellement, le temps ne travaille ni en faveur de la coalition, ni pour l'opposition parlementaire. Le temps travaille bien plus pour les populistes, les nationalistes et les xénophobes", avertit la Süddeutsche.

„Il y a des remous au sein du groupe parlementaire CDU/CSU… et la discipline au sein du gouvernement s'effiloche, relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Des ministres s'affrontent en public.

Deutschland Familienministerin Manuela Schwesig Willkommensklasse Grundschule

La ministre allemande de la Famille, Manuela Schwesig (au centre) dans une classe de bienvenue pour migrants dans une école primaire à Berlin, début janvier

Les voix critiques au sein de l'alliance conservatrice de la chancelière exigent carrément un changement de cours radical de sa part. Et ils formulent ces exigences de manière très véhémente. Ils affirment qu'il ne s'agit que d'une différence d'analyse sur le sujet, qu'Angela Merkel est la chancelière et qu'elle doit le rester. Mais, en vérité, estime le quotidien de Francfort, ils remettent en question la capacité de gouverner et l'autorité de la chancelière !"


default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !