1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Coup d'envoi pour les prétendants au fauteuil présidentiel

Sans surprise, Idriss Deby Itno, le président sortant du Tchad est en course pour la présidentielle du 10 avril prochain. Il a été investi hier par son parti, le Mouvement Patriotique du Salut, MPS, parti au pouvoir.

Écouter l'audio 02:12

" Le président Idriss Deby est en train de mal prendre ses orientations" ( Saleh Kebzabo, opposition)

Lors de son investiture, Idriss Debby Itno a créé la surprise en annonçant une réforme constitutionnelle, destinée à limiter le nombreux de mandats présidentiels à deux – une disposition qu’Idriss Deby a lui même abolie pour rester au pouvoir pendant près de 25 ans. Cette promesse survient au moment où plusieurs de ses pairs africains,dont les présidents du Burundi, du Rwanda et de la République du Congo ont modifié la Constitution pour se maintenir au pouvoir. L'investiture du président Déby s'est déroulée dans un contexte marqué par une série de mouvements de contestation sociale dans le pays.

Samedi, 17 jeunes manifestants contre la précarité avaient été arrêtés à N’Djamena avant d'être relaxés deux jours plus tard. Alors que les deux principaux adversaires du régime de N'Djamena à savoir Ngarledji Yorongar et Saleh Kebzabo, eux, n’ont toujous pas été investis par leurs partis respectifs.

Cliquez sur l'image pour écouter le reportage de notre correspondant Dariustone Blaise à N'Djamena, la capitale du Tchad.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !