1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Coup d'envoi du Global Media Forum

Cette rencontre internationale, initiée par la Deutsche Welle et dédiée aux médias, se tient pendant trois jours. Elle est conçue comme une plateforme d'échange entre les divers acteurs de l'information et de l'Internet.

GMF Global Media Forum 2014 Bassem Youssef

Au Global Media Forum 2014 : Bassem Youssef

2500 participants venus de plus de 130 pays différents sont venus au Global Media Forum pour discuter de régulation de l'information, de censure... mais aussi de liberté d'expression.

Bassem Youssef, humoriste égyptien

Parmi les invités de ce premier jour de forum : Bassem Youssef. Cet humoriste égyptien, chirurgien-cardiologue de formation, espère que son pays réussira sa transition démocratique. Avec humour, il a déclaré que l'on ne pouvait plus, désormais, gouverner un pays avec les mêmes méthodes qu'il y a trente ou quarante ans, "à moins de vivre en Corée du Nord". Plus sérieusement, Bassem Youssef estime que, de plus en plus, la population égyptienne, en majorité des jeunes, a de plus en plus envie de participer à la vie publique, ce qui vaut aussi pour d'autres pays dans le monde. Une pression populaire qu'il salue. Bassem Youssef présentait une émission d'humour politique très regardée en Egypte et dans le monde arabe, jusqu'à sa suspension par la chaîne CBC.

GMF Global Media Forum 2014 Impressionen

Le GMF se déroule jusqu'au 2 juillet

"La satire doit vous faire sortir de votre confort"

Après avoir tenté un retour sur la chaîne saoudienne MBC, Bassem Youssef a mis sa carrière entre parenthèses après l'interdiction de sa nouvelle émission dans le monde arabe. Et voici ce que l'ex-présentateur star répond, au Global Media Forum, quand on lui demande si son émission est peut-être arrivée trop tôt dans le paysage médiatique, alors que l'Egypte n'était pas prête à cette liberté de ton :

"Vous savez, c'est le même argument que si on dit que la démocratie est arrivée trop tôt dans telle société européenne. Et quand les gens me disent ça - et c'est vrai que j'entends souvent cet argument en Egypte et dans le monde arabe - c'est comme si on me disait: "On adore ce que vous faites, mais, vous voyez, ce n'est pas encore le bon moment". Alors moi, je réponds: "eh bien, dites-moi une date. Dites-moi quand ce sera le moment!? En 2019? Le 2 janvier? Quand? Non mais c'est vrai, dites-moi. En attendant, je peux rester à la maison, faire du kayak et puis je reviens dans cinq ans.." Ce n'est jamais le bon moment. C'est toujours le mauvais moment. Or c'est justement le rôle de la satire et de l'humour: vous faire sortir de votre zone de confort."

Le Niger, un exemple?

Autre invité de marque, au Forum mondial des médias : notre ancien collègue de la rédaction haoussa, Yahouza Sadissou. Ce journaliste est, depuis bientôt un an, ministre nigérien de la Communication et des relations avec le Parlement. Au sujet de la liberté de la presse dans son pays, Yahouza Sadissou se félicite de la qualité de la production de presse au Niger, même si, estime-t-il, tout n'est pas parfait. Ecoutez son interview au micro de Fréjus Quenum en cliquant ici.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !