Coup d′envoi de la Foire du livre de Francfort | Culture | DW | 13.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Coup d'envoi de la Foire du livre de Francfort

6900 éditeurs venus d'une centaine de pays participent au plus grand salon de l'édition qui se déroule jusqu'à dimanche. La Chine est l'invité d'honneur à Francfort. La polémique fait rage depuis des semaines.

default

Angela Merkel inaugure la Foire du livre de Francfort

Tout a commencé par un incident diplomatique il y a un mois déjà : lors d'un symposium destiné à préparer le salon, deux dissidents avaient été invités à Francfort, puis déprogrammés en raison des protestations d'officiels chinois. Les deux intellectuels avaient quand même pu participer aux débats grâce à une invitation du PEN-Club - l'Association internationale des écrivains qui pointe du doigt le fait que les organisateurs chinois soient aussi des fonctionnaires de la censure.

Frankfurt Buchmesse: Books & Bytes 2008

Les livres électroniques, les stars de l'édition 2009

Une présentation unique de la littérature chinoise

Cela dit, la Foire du livre offre cette année une occasion unique de découvrir une littérature encore peu connue à l'international. Les œuvres de Xu Zechen par exemple, qui décrit dans « Im Laufschritt durch Pekin », « Pekin à toute allure », la vie de jeunes de la capitale qui survivent en vendant des enregistrements illégaux sur DVD. Décrire la vie quotidienne à Pékin, c'est selon le journaliste Shi Ming un nouveau courant en Chine:

« En effet, si l'on se penche sur les thèmes privilégiés des jeunes auteurs, on remarque un déplacement de l'action, des contrées paysannes vers les centres urbains. Les écrivains de la nouvelle génération sont de plus en plus des citadins, tout comme leurs personnages principaux. »

BDT Deutschland Buchmesse Frankfurt China

La littérature chinoise, l'invité d'honneur de la 61e édition

Les auteurs plus âgés en revanche comme les super stars Yu Hua ou Mo Yan se penchent davantage sur des sujets historiques qui se déroulent souvent dans les campagnes, et notamment au moment de la révolution culturelle de Mao qui a sévi de 1966 à 1976. Un travail de deuil est encore nécessaire sur cette période. Et puis, selon le critique littéraire Wolfgang Kubin, la révolution culturelle se vend bien en Chine :

« En fait, écrire concrètement sur cette période de l'histoire n'est pas autorisé en Chine. Les historiens n'ont pas le droit de se pencher en toute liberté sur la Révolution culturelle. Mais les écrivains comme Yu Hua tentent de le faire, car ils savent que c'est un thème porteur, comme la période national-socialiste en Allemagne. »

Wolfgang Kubin critique par ailleurs la longueur des ouvrages chinois. Les écrivains sont souvent payés à la ligne, et préfèrent donc livrer des manuscrits de 700, 800 pages plutôt que de se contenter de 200 ou 300 pages.

Silke Ballweg, Carine Debrabandère, AP

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !