Corée du Nord : un Kim après l′autre | International | DW | 28.09.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Corée du Nord : un Kim après l'autre

Le parti unique nord-coréen est réuni pour la première fois depuis trente ans. Et beaucoup voient dans la convocation de cette conférence le signe d'une passation de pouvoir. Kim Jong-il chercherait à imposer son fils.

default

La famille de Kim Jong-il est un sujet tabou en Corée du Nord

Il s'agit pour l'heure de spéculations, mais malgré le goût du secret affiché par Pyongyang, les rumeurs d'une passation de pouvoir semblent se confirmer. Et le probable héritier de Kim Jong-il serait son fils cadet, en tout cas son troisième fils connu, Kim Jong-un.

Nordkorea Kim Jong Il besucht Obstzucht

Kim Jong-il a succédé à son père Kim Il-sung à la mort de celui-ci, en 1994

Le numéro un nord-coréen est âgé de 68 ans. On le dit très malade. Il aurait souffert d'une attaque cérébrale en 2008 et, d'après de nombreux observateurs, il a clairement commencé à préparer le terrain pour sa succession. C'est l'avis de Werner Pfennig, expert de la Corée du Nord à l'université libre de Berlin :

« On remarque que depuis quelques temps, des photos sont publiées où il n'apparaît plus comme un héros jeune, fort et rayonnant. Il a l'air un peu plus malade et décrépi. Ce genre de choses ne sont jamais laissées au hasard en Corée, donc on peut supposer que l'on souhaite montrer que le " Cher dirigeant " ne va pas durer éternellement. Et aussi que, pour cette raison, il s'applique à accélérer la question de la succession. »

Vers une troisième génération de Kim

Ces rumeurs ont donc trouvé confirmation avec la promotion de King Jong-un au grade de général, juste avant l'ouverture de la conférence du Parti des travailleurs. Une promotion militaire donc, plutôt qu'une promotion politique. Kim Jong-il redoute peut-être la fronde des cadres communistes s'il impose trop brusquement son fils, qui serait âgé de 27 ans.

Korea Kriegsschiff

La tension reste importante entre les deux Corée

Pour pallier son inexpérience, l'éclosion politique de ce dernier pourrait être encadrée par des proches de Kim Jong-il, notamment sa sœur Kim Kyong-hui, qui vient elle aussi d'être promue général. Ce serait alors la troisième génération de Kim à gouverner la Corée du Nord, le dernier pays du monde à se réclamer du communisme stalinien. En attendant, le « cher dirigeant » a été reconduit à la tête du parti unique.

Auteur : Sébastien Martineau
Edition : Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !