1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Convention de Genève, une loi plus que jamais d'actualité

Le 28 juillet 1951, il y a exactement 66 ans, la Convention relative au statut des réfugiés, plus connue sous le nom de Convention de Genève, était adoptée et depuis le monde a bien changé.

A l'époque, la Convention, qui définit les droits des réfugiés et les obligations des Etats, avait été élaboré pour les réfugiés européens après la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui, ce sont des milliers de personnes qui cherchent à venir en Europe et il n'y a jamais eu autant de réfugiés dans le monde. .

Qui peut avoir le statut de réfugié? Quels sont les droits d'un réfugié? C'est pour répondre à ces interrogations que la Convention du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés - la Convention de Genève - a été adoptée. Un texte qui est plus que jamais essentiel selon Maleiha Malik, professeur de droit au King's College à Londres.

Saatari Jordanien Flüchtlingslager Flüchtling Krieg Zaatari (picture-alliance/dpa)

Le nombre de réfugiés ne cesse d'augmenter dans le monde

"Il est très important actuellement car le monde est témoin du plus grand déplacement de personnes auquel nous ayons jamais assisté. C'est absolument étonnant quand on regarde les faits et les chiffres actuels de voir combien de personnes se déplacent à travers les frontières. Ils sont soit des réfugiés, tels qu'ils sont définis par la loi en vertu de la convention. Mais beaucoup d'entre eux se déplacent également dans leur propre pays, donc ils ne sont pas des réfugiés en vertu de la convention mais des personnes déplacées internes."

Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, le HCR, on assiste en effet à une "poussée des migrations à travers le monde au cours des dernières années".  Plus de 65 millions de personnes étaient déplacées contre leur gré à la fin de l'année 2016. En 2014, déjà, les chiffres de l’agence onusienne ont dépassé la barre symbolique des 50 millions.

Saatari Jordanien Flüchtlingslager Flüchtling Krieg Zaatari (picture-alliance/dpa)

Un réfugié syrien dans un camp dans le nord de la Jordanie

Une loi pour aider les plus vulnérables

Si certains font volontairement le choix de partir pour des raisons économiques, d'autres partent pour fuir la guerre, la famine ou encore les persécutions. D’après le HCR, vingt nouvelles personnes sont forcées de fuir leur foyer chaque minute. Cécile Pouilly est porte-parole du HCR selon elle "les Etats signataires de cette convention ont l'obligation de la respecter... Il y a certaines clauses qui s'appliquent même aux Etats qui n'ont pas ratifié la convention comme par exemple la clause de non refoulement." Il s'agit donc d'utiliser la loi pour aider les plus faibles. Pour plus d'efficacité, la Convention concernant le statut des réfugiés a été complétée en 1967 par le Protocole relatif au statut des réfugiés. En 2016, le HCR a accompagné quelque 7 millions de personnes (6,5 millions de déplacés internes et 500 000 exilés)  dans les démarches de retour dans leur foyer ou dans leur pays. 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !