1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Confusion autour des taux de radioactivité

Au Japon , trois semaines après le début de l’accident nucléaire dû au tremblement de terre et au tsunami, l’opérateur de Fukushima, TEPCO n'a pas dit toute la vérité sur les niveaux de radioactivité.

default

Le Premier Ministre japonais Naoto Kan (à g.) et son porte parole Yukio Edano

L’agence nucléaire japonaise a constaté que le niveau de radioactivité mesuré dans les eaux souterraines près de la centrale endommagée a été mal évaluée par TEPCO. Demain, le Premier Ministre japonais Kan va se rendre pour la première fois sur le site de Fukushima.

La radioactivité à l’intérieur du réacteur n° 4 et sous terre serait bien plus importante que ce qui a été admis jusqu’ici par l’opérateur TEPCO. Des experts parlent d’un taux de radioactivité jusqu’á 10.000 fois plus élevé dans les eaux souterraines de la nappe phréatique que ce qui avait été admis jusqu'ici. C’est avec sa réserve habituelle pourtant que le porte-parole du gouvernement japonais a réagi à ces informations. Yukio Edano:

"TEPCO va de nouveau analyser les eaux de la nappe phréatique. C’est clair: nous devons examiner avec attention comment le niveau des radiations évolue – aussi dans les environs proches de la centrale et bien sûr aussi dans la mer .

Malgré un degré d’irradiation extrêmement élevé , le gouvernement japonais ne veut pas encore pour le moment élargir la zone d’évacuation au dela d’un périmètre de 20 km. Les autorités recommandent aux parents de faire contrôler le degré de radiation subit par les enfants en bas âge.

Misato Nagashima, une maman fait contrôler son bébé né le 15 mars dernier, quelques jours après la catastrophe:

"J’ai tellement peur de l’eau irradiée. Et la situation va en s’empirant . Je suis de plus en plus angoissée." 

Pour l’instant, aucune contamination grave n’aurait été constatée.

A Tokyo devant le siège de la centrale de TEPCO, seule une petite centaine de personnes protestent et crient leur colère. Et parce que le président de TEPCO, malade depuis 3 semaines, ne s’est pas montré jusqu’ici en public, c’est le directeur général Tsunehisha Katsumata qui s’adresse ainsi à tous ses concitoyens:

Masataka Shimizu Chef der Firma Tepco Japan Atomkraftwerk Fukushima

Masataka Shimizu, président de Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) n'a plus été vu depuis 3 semaines

„Nous voudrions demander pardon de tout notre coeur pour avoir causé à la population et à la société autant de soucis et de douleurs."

Le Premier ministre japonais Kan a admis que pour l'instant, la situation n'est pas encore stabilisée. " Je ne peux pas dire clairement quand la centrale sera stabilisée, a-t-il dit, mais nous faisons le maximum."

Le président français Nicolas Sarkozy, actuel président du G 20 a appelé le monde à faire preuve de solidarité avec le peuple japonais.

Japan Pumpe zur AKW-Kühlung

La pompe du fabricant allemand "Putzmeister" est chargée à bord d'un avion de transport "Antonov"à destination de Fukushima

L’Allemagne veut aider avec une pompe ambulante géante avec des bras de 70 mètres de longueur devant aider à refroidir les ruines et les combustibles nucléaires à Fukushima. De nombreux autres pays ont aussi offert leur aide.

Ce vendredi, des milliers de soldats japonais et américains ont été déployés pour rechercher les derniers corps de victimes du tsunami au large du littoral oriental du Japon.

Quelque 16.451 personnes sont encore portées disparues, en plus des 11.578 décès confirmés, selon le dernier bilan officiel du séisme historique d'une magnitude 9 et du tsunami géant qui ont dévasté le nord-est de la grande île de Honshu.

Auteur: Philippe Pognan
Edition : Ibrahim Tounkara

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !