1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Conférence sur l'islam à Berlin

La troisième cession de la conférence sur l'islam a débuté ce matin à Berlin. Le ministre allemand de l'intérieur, Wolfgang Schaüble, y rencontre des représentants des organisations musulmanes et de L'Etat allemand.

Muslimische Frauen mit Kopftüchern verfolgen am Mittwoch (02.05.2007) in Berlin den Beginn der 2. Islamkonferenz. Ziel der Konferenz ist eine verbesserte religions- und gesellschaftspolitische Integration der Muslime in Deutschland. Foto: Peer Grimm dpa/lbn +++(c) dpa - Bildfunk+++

Des femmes musulmanes assistent à la troisième conférence sur l'islam

Plus de 3 millions de Turcs vivent en Allemagne. Ils représentent la plus grande communauté musulmane du pays. Parmi eux, 800.000 ont la nationalité allemande.
La conférence sur l'islam est un processus de dialogue mis sur pied par le ministre de l'intérieur à l'automne 2006 et qui doit s'étendre sur une période de deux à trois ans. Son objectif principal : améliorer l'intégration religieuse, sociale et politique des musulmans en Allemagne. Bekir Alboga est le porte-parole du conseil de coordination de ces musulmans.
Alboga : La tâche majeure de la conférence sur l'islam est de réussir à sensibiliser tout le monde : que d'un côté les musulmans puissent se dire : nous sommes une partie de cette société, et que de l'autre la communauté majoritaire se dise : ils sont une partie de nous. Nous n'avons pas encore atteint cette étape et c'est notre grand défi.
Le 10 février dernier, un grand rassemblement avait eu lieu à Cologne devant la communauté turque. Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan avait dit comprendre la peur éprouvée par certains de perdre leur identité et leur culture. Il avait qualifié l'intégration des immigrants de "crime contre l'humanité" et déclenché ainsi de vives critiques. Recept Tayyip Erdogan avait déploré également que la chancelière Angela Merkel ne soit pas présente à la manifestation. Il l'invite aujourd'hui à se rattraper et à en organiser une autre en commun.
Selon le ministre de l'intégration en Rhénanie du Nord-Westphalie, Armin Laschet, cet évènement est très significatif.
Laschet : Se sentir représenté par quelqu'un, ca pose également la question : est-ce qu'on a le sentiment que ses préoccupations sont prises au sérieux ? C'est, je crois, un point qui est apparu clairement après le discours du Premier ministre turc Erdogan à Cologne. Et cela doit nous faire réfléchir si des milliers de personnes se sentent davantage représentés par monsieur Erdogan que par les politiques allemands.
Wolfgang Schaüble en tout cas à répondu à l'une de ces préoccupations aujourd'hui, en proposant d'introduire des cours de religion islamique dans les écoles pour faire rempart à la radicalisation des musulmans. Il a précisé que les cours devraient être donnés en allemand.