1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Conditions de travail déplorables au Qatar

Une amélioration immédiate des conditions des travailleurs migrants du Qatar, c'est la demande formulée par une délégation de la Fédération internationale du bâtiment et du bois, qui s'est rendue dans l'émirat.

Des migrants participent à la construction des stades du Qatar

Des migrants participent à la construction des stades du Qatar

Alors que le Qatar se prépare pour l'organisation du Mondial 2022, la mission a établi un constat sévère en ce qui concerne les conditions de travail des étrangers. Le constat est d'autant plus sévère que le déplacement de la délégation, prévu de longue date, survient au moment ou de plus en plus de voix s'élèvent pour accuser le Qatar d'exploiter la main-d'œuvre employée sur des chantiers du Mondial 2022 de football.

Des conditions de travail déplorable

Avant une réunion de la FIFA à Zurich, des manifestants ont dénoncé le sort des ouvriers étrangers au Qatar

Avant une réunion de la FIFA à Zurich, des manifestants ont dénoncé le sort des ouvriers étrangers au Qatar

Même si les délégués de la Fédération internationale du bâtiment et du bois n'ont pas pu se rendre sur certains sites, ils ont toutefois pu rencontrer des ouvriers sur place, comme le précise Marion Hellman, secrétaire général adjoint de l'Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois IBB. Il faisait partie de la délégation qui s'est rendue au Qatar.

« Nous avons rencontré des jeunes ouvriers indiens, népalais et sur les sites ou ils se trouvaient ils ont des salaires de misère. Ils ont autour de 150 euros par mois en moyenne, les logements sont exigus, insalubres, leurs passeports sont confisqués, les accidents de travail sont ignorés. »

Une situation très difficile pour les travailleurs et selon la mission, les abus émaneraient en fait des sous-traitants qui s'occupent des chantiers.

Recommandations au Qatar

De nombreux étrangers, souvent asiatiques, travaillent sur les chantiers au Qatar

De nombreux étrangers, souvent asiatiques, travaillent sur les chantiers au Qatar

La mission a fait des recommandations, notamment en ce qui concerne la santé et la sécurité sur les chantiers de construction. Elle a demandé au Qatar d'intégrer dans sa législation les règles de l'Organisation internationale du travail (OIT). De ne plus retirer et garder les passeports des travailleurs étrangers. Elle a également demandé la suppression du système de "kafala", qui est un système de parrainage des étrangers et qui entraine souvent des abus.

La Commission nationale des droits de l'Homme du Qatar qui a réagi aux constats et recommandations de la mission de l'IBB a assuré selon l'Agence France presse que des dispositions étaient en train d'être prises pour l'amélioration des conditions de travail des ouvriers. Mais Marion Hellmann reste sceptique en ce qui concerne ces promesses. Pour le syndicaliste, il faut maintenir la pression.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !