1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Condamnation d'un agitateur xénophobe

Lutz Bachmann, fondateur du mouvement Pegida, "Les Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident", a été reconnu "coupable d'incitation à la haine" par la justice allemande.

Deutschland Pegida-Gründer auf dem Weg in den Gerichtssaal

Lutz Bachmann entre dans le tribunal à Dresde

Coupable!, tel est le verdict prononcé par le tribunal de Dresde, en Saxe, contre Lutz Bachmann. Le juge a condamné à 9.600 euros d'amende le fondateur du mouvement islamophobe allemand Pegida, pour avoir posté en septembre 2014 des commentaires sur sa page Face book dans lesquels il comparait les réfugiés à du "bétail". La Sächsische Zeitung, journal régional de Saxe, estime que "Lutz Bachmann a encore eu de la chance! En tant que petit délinquant déjà condamné depuis 1990 pour une douzaine de délits tels que braquages, violences et trafic de cocaïne, le juge aurait pu sans problème le condamner à une peine de prison ferme! Qu’il se présente comme la victime d’un soi-disant simulacre de procès n’impressionne personne, et, hormis ses partisans fanatisés personne ne le croit!" conclut le quotidien de Dresde.

Deutschland Pegida in Leipzig

Des partisans du mouvement Pegida lors d'une manifestation nocturne à Leipzig, en Saxe dans l'est de l'Allemagne

"Lutz Bachmann ne fait pas dans la dentelle. Il ne répugne pas à comparer des êtres humains à du bétail!" rappelle un autre journal régional de l’est de l’Allemagne, la Eisenacher Presse… "Il est bon que le tribunal ait montré clairement qu’une telle attitude doit être sanctionnée. Aussi et surtout en Occident que ce Monsieur Bachmann prétend vouloir sauver!" conclut le quotidien de Thuringe.

Autre thème: "Migration et Intégration"

C'est le titre d'une études qui vient d’être publiée à Berlin par l’Institut de recherche pour la population et le développement. Les chercheurs se sont penchés sur les impacts de l'immigration sur la société allemande et les facteurs d'intégration.

"Les constats des chercheurs sur la qualité et la quantité de l’immigration en Allemagne devraient calmer les angoisses de certains qui craignent un envahissement par les étrangers et une immigration illimitée", relève la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Halle - Bundesparteitag von Bündnis 90/Die Grünen

Un exemple réussi d'intégration: le président du parti Alliance 90 / Les Verts , Cem Özdemir (à g.) Allemand d'origine turque. Ici avec sa co-présidente, Simone Peter après leur réélection en novembre 2015 lors du congrès du parti à Halle/Saale (Saxe-Anhalt)

"Travailleurs immigrés à partir des années 60, immigrants d’origine allemande rapatriés des pays de l'Est dans les années 90, immigrants de pays de l’UE ou d’autres continents, font qu’à ce jour un habitant sur cinq - sur les plus de 80 millions que compte l’Allemagne - a des racines étrangères. L'Allemagne peut être très fière d’avoir intégré tous ces gens dans le marché du travail, sans distorsions massives sur le plan politique ou social", souligne le quotidien de Francfort. "La première et seconde génération de ces immigrés démontrent aux nouveaux migrants et réfugiés que rien ne facilite plus l’intégration que la culture ou la volonté d’apprendre. Et ceux qui un jour auront le désir de rentrer au pays, devraient se souvenir de l’Allemagne comme d’une République fédératrice. C’est une évolution positive pour la société allemande",conclut l’éditorialiste.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !