1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Conakry accueille un sommet sur Ebola

La mobilisation pour venir à bout de l'épidémie d'Ebola s'intensifie. Des représentants de Côte d'Ivoire et des trois pays où le virus fait des ravages la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone sont réunis à Conakry.

Le sommet de Conakry réunissant les trois pays touchés, Guinée, Liberia et Sierra Leone, ainsi que la Côte d'Ivoire et l'OMS, permettra de lancer un plan de lutte contre la fièvre hémorragique qui a fait plus de 700 morts

Le sommet de Conakry réunissant les trois pays touchés, Guinée, Liberia et Sierra Leone, ainsi que la Côte d'Ivoire et l'OMS, permettra de lancer un plan de lutte contre la fièvre hémorragique qui a fait plus de 700 morts

Les chefs d'Etats veulent de toute évidence renforcer la lutte contre le virus qui a déjà fait, selon les derniers chiffres de l'Organisation Mondiale de la Santé, plus de 700 morts dans la sous région ouest-africaine.

Dans cette lutte Monrovia et Freetown ont déjà pris cette semaine des mesures très strictes allant de la mise en quarantaine de certaines localités à la fermeture des écoles au Liberia ou encore à l'état d'urgence sanitaire décrété en Sierra Leone. Pour appuyer les pays touchés par l'épidémie en plus de l'aide financière de la Commission Européenne, l'OMS dont la responsable participe également au sommet de Conakry lance un plan d'environ 75 millions d'euros.

Écouter l'audio 01:24

Comment prévenir la maladie ? La réponse avec Majesté Ihou Wateba, maître assistant en maladies infectieuses à l’université de Lomé au Togo.

Relâchement en Guinée

En Guinée où se tient la rencontre certains estiment cependant qu'il y a un certain relâchement dans la lutte. Une observation faite aussi par Nouhou Baldé, éditorialiste au journal l'Observateur et pour Guinée news : « On vient d'apprendre qu'il y a une recrudescence de cas mais malheureusement les gens font moins attention. A un moment donné, ils ont pris conscience de la maladie et chacun a essayé de se prémunir. On a l'impression qu'il y a un relâchement puisque les mesures ne sont plus répétées dans les medias, il n'y a plus d'affiche qui en parle, notamment à Conakry. »

Plus de précautions

Face à la crainte d'une propagation du virus par les voyageurs certaines compagnies aériennes comme Asky ont déjà suspendu leurs vols vers les destinations où le virus sévit. La compagnie aérienne Emirates va suspendre ses vols vers Conakry à compter de samedi 2 août et ce jusqu'à nouvel ordre. Par ailleurs le ministère libanais du Travail a décidé de suspendre la délivrance de permis de travail aux ressortissants de pays africains où l'épidémie est déclarée.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !