1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Conakry abrite le débat de la Deutsche Welle sur les migrations

Après Bamako Dakar et Abidjan, c’est au tour de Conakry d’accueillir ce mercredi 8 novembre le débat de la Deutsche Welle sur les raisons des migrations irrégulières.

Ce sont plusieurs personnalités qui vont s’affronter pour discuter des questions migratoires en Guinée ce mercredi 08 novembre 2017. Et ceci, dans le cadre du projet "Dilemme Migration: partir ou rester" initié par la Deutsche Welle et soutenu par le ministère allemand des Affaires étrangères. 

"On espère avoir parmi nous le ministre de la Jeunesse et de l’emploi, des représentants de la société civile, une personne de l’association des victimes du massacre du 28 septembre 2009. On aura aussi des jeunes qui veulent partir et d’autres qui sont revenus parce qu’ils ont été rapatriés et qui nous expliquent leurs parcours",  indique Dirke Köpp, la directrice du programme en français de la Deutsche Welle.

Chaque année, des milliers de Guinéens tentent de rejoindre l’Europe de manière illégale. Ils espèrent regagner le vieux continent par la mer Méditerranée en passant par l’Afrique du Nord. Entre janvier et juin 2017, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) a aidé 833 ressortissants guinéens à rentrer de Libye. 

Voir la vidéo 01:28

Tout savoir sur le projet "Dilemme Migration"

Cette envie de partir est souvent liée à la situation de précarité à laquelle ces jeunes gens sont confrontés dans leur pays.

"Quand on parle à des jeunes guinéens concernant la migration, ils nous disent qu’ils n’ont pas de travail, ils n’ont pas d’emploi. Ils disent que leur avenir est hypothéqué sur place", raconte Bob Barry, journaliste à la Deutsche Welle et co-animateur avec Moussa Yéro Bah du débat à Conakry.

Pour les organisateurs, il ne s’agit nullement  d’empêcher les jeunes à choisir d'émigrer.
"L’objectif serait aussi de les motiver à opter pour des voies légales pour émigrer, mais sans mettre en péril leur vie", poursuit Mme Köpp. Le plus important, à l'en croire, est de créer un espace de dialogues où les autorités ainsi que des membres de la société pourront réfléchir ensemble aux solutions pour tenter de mettre aux drames de l'émigration irrégulière. Partir ou rester ? C'est  à Conakry que revient la réponse. 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !