1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Compromis sur le droit de séjour

La grande coalition s’est accordée hier sur un compromis historique au sujet de la réglementation du droit de séjour des étrangers en situation irrégulière. Les étrangers qui vivent en Allemagne depuis six ans, pour les familles, et huit ans pour les célibataires, bénéficieront d’un droit de séjour permanent s'ils sont en mesure d'assurer eux-mêmes leur subsistance. Cette décision doit encore être approuvée par les Ministres de l’Intérieur. Une décision saluée dans l’ensemble par la presse allemande.

Depuis hier, une régularisation sous conditions des quelque 100 000 sans-papiers en Allemagne a des chances de voir le jour.

Depuis hier, une régularisation sous conditions des quelque 100 000 sans-papiers en Allemagne a des chances de voir le jour.

Après des années de tergiversations, un premier compromis viable semble enfin se dessiner dans le dossier du droit de séjour des sans-papiers, salue Die Welt. Et de citer le journal britannique « The Economist » qui considère que les quelque 700 000 immigrés illégaux que l’Espagne affronte chaque année sont une chance pour l’économie du pays. Avec ses 100 000 candidats, l’Allemagne devrait elle aussi être bénéficiaire dans cette affaire.

En termes de politique vis-à-vis des étrangers, le SPD et la CDU avaient toujours donné l’impression de se trouver sur deux planètes différentes, relève la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Maintenant, les responsables de politique intérieure de la coalition semblent être d’accord. On s’étonnera pourtant du silence médiatique dans lequel cette réunion a été préparée. On se souvient encore du vacarme qui a accompagné il y a treize ans la modification du paragraphe sur le droit d’asile dans la constitution allemande, celui il y a sept ans de la réforme du droit de la nationalité et il y a deux ans, de la polémique sur la loi sur le droit d’asile.

Pour la Frankfurter Rundschau, la balle est maintenant dans le camp des Ministres de l’Intérieur. Les protestataires n’auront pourtant qu’une seule alternative : soit ils acceptent la réglementation nationale et tentent de la durcir encore plus via le Bundesrat, soit ils renvoient le ballon. Dans ce cas, ils devront alors assumer cet acte de blocage face aux personnes concernées mais aussi face à leurs électeurs.

Pour la Süddeutsche Zeitung, la réglementation actuelle concernant le droit de séjour est un véritable désastre. C’est une réglementation qui génère le malheur, une réglementation qui plonge des êtres humains dans le désespoir. Le droit n’est pas là pour créer des problèmes mais bien pour résoudre des problèmes, tant bien que mal. Ce serait un acte généreux de donner une vraie chance aux étrangers illégaux en Allemagne. La réglementation sur laquelle la coalition vient de trouver un accord est une tentative timide de prendre ce problème à cœur. La conférence des Ministres de l’Intérieur ne devrait pas la torpiller mais la mettre en œuvre avec générosité, conclut le quotidien.

  • Date 15.11.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ia
  • Date 15.11.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2ia
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !