Comprendre les institutions européennes | Carrefour Europe | DW | 16.05.2014
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Carrefour Europe

Comprendre les institutions européennes

L'UE et ses institutions apparaissent pour beaucoup de citoyens européens comme une grosse machine dont on ne connaît pas vraiment les rouages. Carrefour Europe vous propose un décryptage des institutions européennes.

Écouter l'audio 12:43
Now live
12:43 min

" L'UE comment ça marche?"

L'UE est aujourd'hui "l'association économique et politique" de 28 Etats. Concrètement, c'est un marché commun, une monnaie unique, des facilités de déplacement et une union politique qui reste à construire. Mais comment fonctionnent l'UE et ses principales institutions? Commençons par le Conseil européen... à ne pas confondre avec le Conseil de l'Union européenne.

Conseil européen et Conseil de l'UE

Les deux institutions n'ont rien à voir! Le Conseil européen réunit les chefs d'Etat ou de gouvernement des pays membres. À sa tête, il y a un président, élu pour deux ans et demi. Actuellement, ce président est le Belge Herman Van Rompuy. C'est en quelque sorte le visage de l'Union européenne, souvent appelé à tort "le président de l'Union européenne". Les membres du Conseil européen se réunissent au minimum quatre fois par an pour définir les principales orientations politiques de l'Union.

Le Conseil de l'Union européenne réunit les ministres des 28 pays. C'est avec le Parlement européen, le pôle de décision de l'UE. Les ministres négocient et adoptent de nouvelles lois qui sont élaborées et proposées par la Commission européenne. Un peu comme dans un gouvernement.

Le bâtiment Berlaymont à Bruxelles est le siège de la Commission Européenne

Le bâtiment Berlaymont à Bruxelles est le siège de la Commission Européenne

Mais contrairement à ce que l'on pourrait imaginer, il n'y a pas de Premier ministre européen, ni même de gouvernement supranational européen. Il n'y a pas non plus de président du Conseil de l'Union européennne, ce sont en réalité les pays membres qui assurent cette fonction à tour de rôle pour une durée de six mois. En ce moment c'est la Grèce, qui passera le relais à l'Italie au 1er juillet 2014.

Le rôle de la Commission européenne

La Commission européenne, c'est en quelque sorte le cerveau de l'UE, l'administration centrale. La commission rassemble pas moins de 30 000 fonctionnaires qui élaborent les propositions de lois européennes qui sont ensuite soumises au vote à la fois du Conseil de l'Union et du Parlement européen. Le travail de la Commission européenne est accompli par un collège de 28 personnes, ce sont les "commissaires européens". Pourquoi 28 ? Parce que chaque Etat membre dispose d'un seul commissaire dont le mandat est de cinq ans tout comme le mandat du président de la Commission. A l'heure actuelle, le président de la Commission est le Portugais José Manuel Barroso, à la tête de l'institution jusqu'en 2015. Chaque commissaire européen s'occupe d'un domaine bien spécifique. Par exemple : la pêche, les transports, les affaires économiques et sociales ou encore l'énergie.

Le siège du Parlement européen est à Strasbourg en France

Le siège du Parlement européen est à Strasbourg en France

Le Parlement européen

Le Parlement européen est la seule institution élue directement par les citoyens tous les 5 ans. Et c'est cette année, le 25 mai que les quelque 390 millions d'électeurs européens seront appelés à renouveler cette assemblée parlementaire. C'est à dire à élire les 751 députés qui la composent. Le Parlement vote les lois, adopte le budget et contrôle le fonctionnement des institutions.

Qu'a fait le Parlement européen ces cinqs dernières années ?

Le 25 mai, il y aura donc un nouveau parlement. Mais quelles sont les décisions qui ont été prises lors de la dernière mandature? Difficile de détailler plus d'une centaine de lois. Mais à titre d'exemple, le parlement européen a contribué à la mise en place d'un mécanisme de surveillance et de contrôle des banques, il a donné un coup d'accélérateur aux investissements pour de meilleurs services ferroviaires et de meilleurs réseaux de transports transeuropéens.

Les députés ont également adopté des lois permettant de rendre les télécommunications plus fiables et moins chères. À partir de 2015 par exemple, passer un coup de téléphone depuis l'étranger dans un autre pays de l'UE ne coutera pas plus cher. Des nouveautés également dans le domaine de la santé : le Parlement européen a entériné en février dernier une nouvelle directive sur la prévention du tabagisme. D'ici 2016, les industriels ne pourront plus mettre n'importe quel produit chimique dans les cigarettes. Et les travailleurs exposés à des risques élevés de rayonnements électromagnétiques dans les industries lourdes comme la sidérurgie ou la métallurgie seront également déormais mieux protégés.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet