Comment lutter contre les marées noires? | International | DW | 20.04.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Comment lutter contre les marées noires?

Il y a un an, la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon explosait dans le Golfe du Mexique. 800 millions de litres de pétrole se déversent dans la mer. Reportage dans un laboratoire de recherche sur le pétrole.

default

Un oiseau souillé par le pétrole de Deepwater Horizon

Alors que les conséquences de la catastrophe de Deepwater Horizon au large des Etats-Unis font encore l’objet d’études, des laboratoires poursuivent leurs travaux de recherche pour mettre au point des techniques contre ce genre d’accident. Parmi eux, le SINTEF à Trondheim en Norvège, pays producteur de pétrole.

Öl von der Deepwater Horizon in Bay Jimmy

Une nappe de pétrole dans la baie Jimmy

Trois techniques en cas de marée noire

Pour combattre une marée noire, il faut d’abord déterminer de quel type de pétrole il s’agit et la manière dont il réagit au contact de l’eau de mer. On choisit ensuite parmi les trois principales techniques existantes : l’aspiration, la combustion ou le traitement par produits chimiques.

Per Daling est spécialisé dans l’utilisation de produits de dispersion au SINTEF. Des produits qui fractionnent le pétrole en petites gouttes.

"En Norvège, nous sommes en train d’intégrer à notre plan d’urgence l’utilisation de produits de dispersion. Il y a des règles strictes, on ne peut les utiliser que d’une certaine manière, à certaines saisons et à certains endroits ; par exemple dans les eaux poissonneuses on ne les utilise que dans des circonstances bien précises. Si beaucoup d’oiseaux sont en danger, il faut prendre tous les critères en considération et choisir la technique qui causera le moins de dommages à l’environnement."

Les chercheurs du SINTEF travaillent actuellement à une nouvelle méthode qui permettrait de disséminer le pétrole par la pression de l’eau, sans utilisation de produits chimiques. La technique sera opérationnelle dans un an.

Ölpest Bushehr Province im Iran

Marée noire sur les côtes iraniennes en février 2011

L'observation des côtes, un aspect fondamental

Les techniques d’observation font également l’objet de recherches. Amy MacFadyen, océanographe dans l’équipe d’intervention d’urgence de la NOAA, l’agence américaine de surveillance maritime et météorologique :

"Nous avons appris une chose : qu’il est très important de pouvoir entrer des données dans nos logiciels pour obtenir des pronostics les plus précis possibles. Nous avons besoin de systèmes de surveillance des côtes qui nous donnent le plus rapidement possible des données utilisables."

La surveillance par satellite et par hélicoptère sont deux techniques d'observation importantes, selon Amy MacFayden.

En cas de marée noire, on ne peut traiter actuellement que 10% d’une nappe de pétrole.

Auteurs : Irene Quaile, Elise Cannuel
Edition : Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !