1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Comment intéresser les salariés?

La presse allemande revient largement sur les conseils prodigués par le président Horst Köhler pour relancer l’économie du pays. Dans une interview au magazine Stern, l’ancien directeur du Fond Monétaire International se prononce notamment pour la création d’un revenu minimum afin d’éviter l’exclusion des plus pauvres, pour une augmentation des salaires, mais aussi en faveur d’une plus grande implication des salariés dans l’entreprise. Afin qu’ils profitent eux aussi de ses bénéfices, et soient directement intéressés à sa compétitivité.

Propositions présidentielles pour sortir de la morosité (Horst Köhler)

Propositions présidentielles pour sortir de la morosité (Horst Köhler)

La Constitution allemande laisse peu de prérogatives au président, comme le rappelle le journal die Welt. Le premier homme de l’Etat signe des lois, remet des documents officiels et, très rarement, doit dissoudre le parlement. Et pourtant il a du pouvoir: sa parole a valeur d’autorité et ses appels ont du poids. Mais depuis son entrée en fonction, Horst Köhler n’a pas encore tout à fait trouvé son rôle et saute sans cesse d’un thème à l’autre, poursuit le quotidien : il effleure les problèmes démographiques et multiplie les appels aux patrons, aux syndicats et au gouvernement. Rien à redire sur ses propositions en soi. Notamment en ce qui concerne la participation des employés au capital de l’entreprise – et aussi aux bénéfices – il y a un retard à rattraper dans le pays. Toutefois le foisonnement de propositions formulées par Horst Köhler rappelle davantage un programme de gouvernement que les bons conseils d’un président.

Le président ressort du tiroir une proposition de la CDU vieille de 40 ans, remarque la Süddeutsche Zeitung, celle du salaire-investissement. Un principe qui permettrait des accords tarifaires plus élevés, car seulement une partie du salaire serait payée telle quelle, et l’autre serait commuée en investissement dans l’entreprise. Une idée sans doute difficile à appliquer au cas par cas, mais qui mérite réflexion. Certains disent que Horst Köhler est un président ennuyeux. En tout cas il ferait un très bon ministre de l’économie, conclut le quotidien.

Croissance ! Revenu minimum ! Renforcement de la demande intérieure ! Mais qu’est-ce qui se passe ? se demande la Tageszeitung. A-t-on droit à une avalanche de cadeaux après Noël de la part du gouvernement et des instituts de recherche économique ? Ou bien est-ce là une tentative de diversion, pour cacher que l’année prochaine rien ne sera fait contre le problème n°1 de notre société, le chômage ? Köhler fait de grandes promesses d’aide sociale, mais sans avoir vraiment réfléchi à la manière de les financer. De belles paroles ne suffisent pas pour créer une croissance durable, poursuit la taz. Ce qui compte pour améliorer le climat social, c’est d’abord la politique sociale et fiscale du gouvernement, ainsi que sur les retraites. Et ce qui fait le moral du pays, ce ne sont pas seulement les taux de croissance, mais aussi ceux de l’emploi.

  • Date 29.12.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C71E
  • Date 29.12.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C71E
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !