1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Comme un air de déjà vu en RDC

Un peu plus d’un mois après sa nomination, le Premier ministre Bruno Tshibala a enfin publié la liste de son gouvernement, mais sans grandes surprises.

Écouter l'audio 02:01

Ecoutez le reportage de notre correspondant à Kinshasa

Bruno Tshibala a dévoilé sa nouvelle équipe alors qu'on observait une vive tension ce mardi devant le siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le principal parti d’opposition en RDC. Jusqu’en début d’après-midi le siège de l’UDPS dans le quartier résidentiel de Limette est resté bouclé par plusieurs dizaines de membres des forces de l’ordre.  Du camion de la police, il ne reste qu’une épave fumante devant le siège du principal parti d’opposition. Des restes incandescents de la tente qui abritait les policiers en faction étaient encore visibles à la mi-journée. D’après les témoignages recueillis, l’incendie a commencé vers 4h30 du matin. Peter Kazadi, ancien conseiller juridique d’Etienne Tshisekedi et cadre de l’UDPS, « un montage dans le but de faire porter le chapeau à l'UDPS». Selon M. Kazadi, « l'objectif est de fermer le siège du parti pour empêcher le rapatriement du corps et l'enterrement du président Tshisekedi".

Le porte-parole de la police était injoignable ce mardi pour répondre à ces allégations. Les partisans d’Etienne Tshisekedi envisagent de rapatrier la dépouille de leur leader ce vendredi 12 mai. Un retour sous forte tensions : autorités et responsables du parti ne s’accordent toujours pas sur le lieu où sera inhumé le défunt leader de l’opposition.
Dans une correspondance en réponse au secrétaire général de l’UDPS, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Andre Kimbuta, estime que la proposition d’inhumer M. Tshisekedi au siège de son parti ne saurait être retenue par les autorités urbaines "pour non conformité à la loi".

On prend les mêmes et on recommence

C’est dans cette ambiance que le nouveau gouvernement du Premier ministre Bruno Tshibala vient d’être annoncé. Cette nouvelle équipe comprend 59 membres, dont trois vice-premiers ministres et neuf ministres d’Etat. Mais la plupart de principaux ministres du dernier gouvernement conservent leurs portefeuilles.

Écouter l'audio 00:44

Emery Damien Kalwira, Président de la  Coalition des Congolais pour la Transition

Pas de grands changements, donc, dans ce nouveau gouvernement de la RDC, puisque les caciques du régime ont été reconduits, dont le Ministre de la Communication, Lambert Mendé Omalanga et son homologue des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu. Quelques frondeurs du « Rassemblement » ont fait leur entrée dans ce cabinet. Pour le Président de la CCT, la  Coalition des Congolais pour la Transition, la formation de ce gouvernement est un non-événement. Ecoutez Emery Damien Kalwira, joint à Bruxelles par Eric Topona.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !