1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Commémoration de la « Nakba » dans la violence

La « Nakba » c'est-à-dire « la catastrophe » pour les Palestiniens, marque la naissance de l'Etat hébreu en mai 1948 et le début de l'exil pour des milliers de palestiniens.

default

Mobilisation des palestiniens pour la « Nakba »

Une commémoration de la Nakba placée sous le signe d'affrontements tous azimuts. Selon des sources encore non confirmées, on parle de 10 morts et de dizaines de blessés aux confins de la Syrie et du Liban. Des milliers de Palestiniens se sont massés, hier, à la pointe nord de la bande de Gaza, à la frontière israélo-libanaise, où l'armée libanaise s'est d'ailleurs violemment interposée, et aux points de passages d'Erez.

Proteste an der syrisch israelischen Grenze Palästinenser Demonstration Nakba Syrien

Manifestants à la frontière entre la Syrie et Israël

L'incident le plus grave s'est produit sur le plateau syrien du Golan, non loin de la localité druze de Majdal Chams, comme le rapporte un témoin au micro d'Andreas Baum :

« Les Syriens ont ouvert les portes. Ici, à Majdal Chams, il n'y a pratiquement aucun soldat. Ils ont du céder à la pression des masses. La police syrienne a bien essayé de contenir les manifestants mais en vain. C'est ensuite qu'ils ont emprunté des champs truffés de mines. C'est un miracle que personne n'ait été blessé. »

L'armée israélienne, prise au dépourvu, a ouvert le feu, tuant ainsi deux manifestants palestiniens qui, venus de Syrie, avaient réussi à rallier la partie occupée. Il s'agit d'un des incidents frontaliers les plus graves entre la Syrie et Israel depuis la guerre du Kippour de 1973. Si la porte parole de l'armée israélienne, Avital Leibovich, a demandé à l'armée de calmer le jeu, elle n'en démord pas. Les autorités syriennes dit-elle, sont responsables :

Palästina Israel Ausschreitungen Nakba

Des affrontements ont eu lieu dans le camp de réfugiés de Chouafat près de Jérusalem

« Le régime syrien essaie de détourner l'attention des gens pour faire oublier les violences contre son propre peuple et de tout ce qui se passe au nord de la frontière israélienne. »


Par ailleurs, 17 Palestiniens ont été blessés au poste de contrôle de Kalandia, en Cisjordanie, à l'entrée de Jérusalem. Des incidents qui, pour beaucoup, annoncent déja la couleur en cas d'auto-proclamation d'un Etat Palestinien en septembre prochain.

Auteur : Bénédicte Biot
Edition : Georges Ibrahim Tounkara

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !