1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Combattre la sécheresse

La conférence de l'ONU sur le climat, la COP21, entame sa deuxième et dernière semaine. Les pays dits "du sud" sont d'ores et déjà les plus touchés par le réchauffement climatique, notamment par des sécheresses.

La Corne de l'Afrique, comme ici en Somalie, est une des régions les plus vulnérables

La Corne de l'Afrique, comme ici en Somalie, est une des régions les plus vulnérables

L'ONG Germanwatch établit depuis 1991 un index des pays les plus touchés par les changements climatiques. Etonnamment, sur cette liste, les pays africains sont classés assez bas. Christophe Bals, secrétaire général de l'organisation, basée à Bonn, en explique les raisons :

"Cet index se base sur les désastres Beta, c'est-à-dire les événements soudains comme des grosses tempêtes, des fortes pluies, des glissements de terrain ou autres. Mais ce qui n'est pas comptabilisé, ce sont les catastrophes à long terme : les sécheresses, la fonte des glaciers, la montée du niveau des océans."

La région du Sahel en danger

Germanwatch recense donc le Honduras, la Birmanie et Haiti comme les pays les plus touchés sur la période de 1995 à 2014. Mais l'Afrique reste le continent le plus vulnérable aux changements climatiques: c'est la conclusion du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, le GIEC. Les régions du Sahel et de la Corne de l'Afrique sont particulièrement en danger. Le Lac Tchad s'assèche d'année en année. Pa Ousman Jarju, ministre gambien de l'Environnement, veut croire en l'action des Etats :

"Si les récoltes sont détruites par la sécheresse, si le bétail et la volaille disparaissent, vous n'avez aucun autre moyen de survie. Et même si vous décidiez de migrer, ce serait pour aller où ? Voilà les problèmes auxquels l'Afrique est confrontée, au Sahel et dans la Corne de l'Afrique. Mais les gouvernements ont le devoir de procurer des moyens de survie à leurs peuples, et ils l'ont fait. On distribue par exemple de l'eau aux populations."

L'ONU craint de son côté une baisse de 50% des récoltes dans certains pays du continent d'ici à 2020.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !