1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Carrefour Europe

Colère sociale au Portugal

Le Portugal qui est sous perfusion de l'UE et du FMI a appliqué avec trop de rigueur, estime l'eurodéputée socialiste Ana-Maria Gomes, les plans d'austérité réclamés. Le résultat: croissance cassée et chômage aggravé.

L'eurodéputée portugaise socialiste Ana Maria Gomes réclame une politique de croissance et d'emploi pour son pays.

L'eurodéputée portugaise socialiste Ana Maria Gomes réclame une politique de croissance et d'emploi pour son pays.

Le gouvernement du Portugal a bouclé son projet de budget pour 2013. Il doit être voté d'ici le 31 octobre. Il prévoit de nouvelles hausses d'impôts, même si le gouvernement a dû reculer sur un premier paquet d'austérité. Le pays qui bénéficie d'un plan de sauvetage de 78 milliards d'euro accordé par le FMI et l'UE en mai 2011, s' est appliqué à mettre en oeuvre les plans de rigueur réclamés. Mais la récession économique et le chômage qui touche 15% de la population se sont aggravés. Manifestations et grèves se succèdent. Longtemps considéré comme un "élève exemplaire" par les bailleurs de fonds, le gouvernement doit faire face à une grogne montante contre la politique d'austérité. L'eurodéputée Ana-Maria Gomes que nous avons joint à Bruxelles explique pourquoi ces recettes sont nuisibles à la bonne santé économique de son pays

Écouter l'audio 02:46

"Nous voulons payer nos dettes mais il faut de la croissance et pas une politique destructrice d'emploi"

Audios et vidéos sur le sujet