Climat : tout commence maintenant | Vu d′Allemagne | DW | 09.07.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Climat : tout commence maintenant

La presse allemande commente l'accord du G8 qui, pour la première fois, a inscrit noir sur blanc un objectif clair : que le réchauffement ne dépasse pas la limite de 2°C par rapport à l’ère industrielle.

default

Le G8 a décidé de diviser par deux les émissions mondiales de gaz à effet de serre d'ici 2050 et de 80% ou plus celles des pays industrialisés. Mais le MEF, lui, a renoncé à cet objectif à cause du refus de la Chine et de l'Inde.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, il serait erroné et injuste de considérer le refus des pays émergents de s'engager sur des chiffres précis, comme le signe d'un nouvel échec de la politique climatique internationale. Car les objectifs sur lesquels ils se sont accordés avec les pays industrialisés représentent une étape importante sur le chemin du sommet de Copenhague. On ne pourra parler d'échec que si, en décembre, la Chine et l'Inde campent sur leurs positions. La politique climatique est très difficile, car ceux qui doivent payer aujourd'hui, ne recueilleront pas les fruits de leurs efforts. Sur ce constat, on peut qualifier les décisions prises à L'Aquila de succès.


La Süddeutsche Zeitung se montre plus nuancée. On peut certes parler d'un véritable pas en avant. Mais pour respecter cette limite des 2°C, les scientifiques ont demandé aux pays riches de réduire leurs émissions de gaz à effets de serre de 25 à 40% d'ici 2020. En douce, l'Union européenne a mis de côté cet objectif à moyen terme. Au lieu de cela, elle suit l'exemple américain en ne proposant des résultats concrets que d'ici 2050. C'est-à-dire dans plus de quarante ans !


C'est maintenant que commence le travail, remarque la Tageszeitung. Il faut d'abord s'entendre sur les objectifs fondamentaux avant de se mettre d'accord sur la façon de les atteindre. Et là il y a encore beaucoup à faire. Actuellement, les négociations de l'après-Kyoto promettent en moyenne, pour l'ensemble des pays industrialisés, une réduction de 8 à 14% d'ici 2020 par rapport à 1990. Ce qui comptera au final, c'est ce qui sera réellement mis en œuvre et non pas ce dont on sera convenu au niveau politique.


Comparaison sportive pour finir dans la Kölnische Rundschau. Au sommet de l'Aquila, les Huit suivent le modèle du Real Madrid, observe le quotidien. Ils rassemblent une équipe gigantesque, mais la question est : comment va-t-on financer les frais de transfert exorbitants ?

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !