1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

City of London, adieu les excès

Exposés aux aléas de la conjoncture mondiale, les deux piliers de l'économie européenne, l'Allemagne et le Royaume-Uni, ne voient plus le bout du tunnel.

London - 3.2.09: Cranes in the City of London Copyright: picture alliance/photoshot

La City of London est devenue un vaste chantier

La City de Londres

Troisième place financière mondiale après New York et Tokyo, on croyait la City de Londres intouchable. Las, c'est la fin des marchés florissants, des facilités de crédit sans retenue et des dépenses excessives. Au cours des douze derniers mois, les banques ont touché le fond ou sont au bord de l’effondrement. Tous les jours, le secteur de la finance perd des emplois. Et la chute de la livre sterling n’arrange rien: les capitaux étrangers fuient la Grande Bretagne.

Reportage de Muriel Delcroix

Le secteur automobile allemand

L’économie allemande n’en finit plus de plonger avec la crise mondiale. Selon les dernières statistiques, parues vendredi dernier, le PIB, c’est-à-dire la valeur de tous les biens produits dans le pays, a diminué de plus de 2% entre octobre et décembre 2008, par rapport à la meme période en 2007. Cela ne s’était pas vu depuis 18 ans. L’industrie automobile, l’un des fleurons de l’exportation allemande, est particulièrement touchée. La production a chuté de 34% et l'export de 39% par rapport à janvier 2008.

Le gouvernement essaye donc d’inciter les Allemands à acheter des voitures car les nouvelles immatriculations ont chuté de 14% en janvier.

Reportage d’ Isabelle Hartmann

La rédaction vous recommande