1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Choc et émoi des responsables politiques allemands après l'attentat de Berlin

Les hauts responsables politiques ont été nombreux à réagir à l'attentat commis à Berlin sur le marché de Noël de Breitscheidplatz.

Deutschland Angela Merkel, Thomas de Maziere, Steinmeier und Michael Müller am Breitscheidplatz (Getty Images/S. Gallup)

L'attentat sur le marché de Noël de Breitscheidplatz à Berlin a fait au moins 12 morts et une cinquantaine de blessés.

En Allemagne,  l'attentat commis lundi soir sur le marché de Noël de Breitscheidplatz à Berlin a fait au moins 12 morts et une cinquantaine de blessés. Selon la police, l'auteur de l'attaque est "probablement" en fuite. Ce soir, une messe, à laquelle participeront plusieurs hauts responsables, doit avoir lieu dans l'Église du Souvenir, juste à côté des lieux de l'attentat. De nombreux hommes et femmes de la majorité comme de l'opposition politique ont déjà réagi. 


Le président fédéral allemand, Joachim Gauck, a fait part de la solidarité du peuple allemand avec les victimes. Il a dénoncé "l’attaque meurtrière" contre des citoyens innocents et exprimé ses condoléances. "Nous faisons le deuil de nos morts. Nous nous inquiétons pour les blessés et nous sommes aux côtés de tous leurs proches. Nous n’allons pas les laisser seuls", a déclaré Mr. Gauck. "Et nous pensons à toutes les victimes de la terreur contre la liberté à travers le monde".

Deutschland Weihnachtsmarkt Tradition (Reuters/C. Mang)

Selon la police allemande, l'auteur de l'attaque est "probablement" en fuite.


La chancelière Angela Merkel s'est rendue dans l'après-midi avec certains de ses ministres sur les lieux du drame pour participer à une minute de silence. Elle a appelé les Allemands à ne surtout pas céder à la peur et au désespoir. "Nous ne voulons pas vivre sans des marchés de Nöel et les merveilleuses heures que nous passons en famille et avec les amis dans les espaces ouverts de nos villes. Nous ne voulons pas vivre nos vies dans la peur du mal. C’est très difficile pour le moment, mais nous allons encore trouver la force de vivre la vie de tolérance et de liberté que nous voulons vivre en Allemagne. »


Du côté de l’opposition, le parti de droite populiste Alternative pour l’Allemagne (AfD) a profité de l’attentat pour réaffirmer sa position anti-migrants. Plusieurs responsables du parti ont imputé à Merkel la responsabilité du drame. « Sous couvert d’aider les gens, Merkel a totalement renoncé à notre sécurité intérieure », a affirmé la chef de file du mouvement, Frauke Petry.

Deutschland Berlin nach Anschlag auf Breitscheidplatz - Trauer (DW/M. Heuer)

De dizaines de personnes se sont rendues sur les lieux du drame afin de déposer des fleurs et se recueillir en mémoire des victimes.

Des déclarations dénoncées par Renate Künast, membre du parti des Verts, également dans l’opposition : 
"Il y a eu des attaques à New York, Paris, Madrid, quand il n’y avait pas encore la venue des réfugiés. C’est pourquoi je veux mettre en garde ceux qui croient que l’ont peut maintenant instrumentaliser", a-t-elle déclaré. "Un tel jour, c’est honteux ! Laissons-nous le temps de regarder dans le calme de quelles mesures de sécurité nous avons besoin et lesquelles ont du sens. Et nous redisons que nous défendrons toujours notre liberté et notre mode de vie dans le respect de chacun. Sinon les autres auront gagné."


Une minute de silence a eu lieu à 18h dans tout le pays. Sur les marchés de Noël, les lumières ont été éteintes quelques minutes.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !