1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Chavez, la victoire

La victoire contestée de Hugo Chavez et surtout le refus de Washington de reconnaître le résultat du référendum au Venezuela sont l’objet de nombreux commentaires dans la presse écrite allemande.

Une victoire contestée pour le président vénézuélien, également par Washington

Une victoire contestée pour le président vénézuélien, également par Washington

C’est un véritable triomphe pour Hugo Chavez, lance la Frankfurter Rundschau . Plus solide que jamais, désormais plébiscité et renforcé politiquement, ses adversaires n’ont plus rien d’autre à lui opposer que des accusations d’irrégularités. Leur tentative d’expulser le président par des moyens constitutionnels ayant échoué, plus morcelée que jamais, l’opposition vénézuélienne n’est plus synonyme que de la tentative de putsch d’il y a deux ans et du boycott économique de plusieurs mois qui a suivi.

Die Welt , elle, s’intéresse de plus près à la question d’une éventuelle fraude électorale. Et le journal de souligner tout ce que Fidel Castro, le Guide Suprême de la révolution cubaine, a fait pour son grand ami Hugo afin que, selon lui, la consultation populaire ne soit pas un échec : milices, concierges dénonciateurs, médecins du peuple, système étatique de distribution des produits alimentaires. Et donc, pour le journal, le soupçon de fraude électorale demeure.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung rappelle que le président Chavez s’est engagé à assurer la stabilité des prix du pétrole au sein de l’OPEP. La réaction ne s’est d’ailleurs pas fait attendre, la brusque tension sur les marchés pétroliers, extrêmement sensibles ces derniers temps, a connu une légère détente à la suite de la victoire du président vénézuélien. Malgré ses diatribes contre le « diable néolibéral » qu’est George Bush, Caracas a pourtant démontré qu’il restait un partenaire économique et fournisseur de pétrole fiable des Etats-Unis. Et comme l’opposition ne propose aucune alternative, tout le monde avait intérêt à la victoire de Chavez.

La Süddeutsche Zeitung nuance toutefois le propos et relève que cette victoire est dangereuse en l’état. L’opposition parle de fraude et affirme que le vrai résultat est exactement inverse de celui officiellement présenté. Ces accusations, si elles ne sont pas vérifiées, exacerberont ce conflit interne au 5ème plus gros producteur de pétrole du monde, un conflit qui touchera aussi les marchés étrangers. Ces derniers temps, les positions des partisans et adversaires de Hugo Chavez se sont dangereusement éloignées les unes des autres. Après des années de protestation, le putsch et le boycott économique, ce référendum devait apporter une certaine stabilité au moins jusqu’en 2006. Dans le contexte de la mondialisation, toute instabilité ou incertitude quant à la ligne suivie par le Venezuela dans le concert politique mondial serait une véritable catastrophe.

  • Date 17.08.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9gr
  • Date 17.08.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9gr
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !