1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Charles Nditije aimerait participer au dialogue interburundais

L'opposant membre d'une aile de l'UPRONA déplore l'impasse politique et de ne pas être associé aux discussions de sortie de crise supervisées par l'Ouganda. Interview.

Écouter l'audio 16:22

"Les violences s'amplifient, seul le dialogue peut ramener la paix" (C. Nditije)

Au Burundi, des affrontements, mardi, avec des forces de l’ordre, ont fait au moins sept morts, selon l’Agence France Presse. Pendant ce temps, c’est le blocage sur le plan politique, en dépit de la mise sur pied d’une commission chargé d’organiser le dialogue politique. Le ministre ougandais de la défense, Crispus Kiyonga, chargé de superviser ce dialogue est arrivé hier (mercredi) à Bujumbura, pour des entretiens préliminaires.

L’opposition se dit prête à prendre part à ce dialogue, mais dit ne pas être associée dans sa préparation. C’est en substance l’avis de l’opposant Charles Ndjitije, qui est préoccupé par l'insécurité ambiante à Bujumbura.

Charles Ndjitijé, le leader de l’aile non reconnue par les autorités de l’UPRONA, l'Union pour le progrès national. Il a été joint par Eric Topona. Ecoutez son interview en cliquant sur la photo ci-dessus.
Charles Ndjitijé est l’un des rares opposants qui n'ait pas quitté Bujumbura.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !